La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL BUSINESS Entreprise Les commissaires aux comptes,...
28/09/201604:03

Xerfi Canal TV a reçu Jean Bouquot, associé EY et Président de la CRCC de Versailles, membre du bureau de l’IFEC, pour parler de l'avenir de la profession de commissaire aux comptes.

 

C’est d’autant plus important que la profession traverse aujourd’hui une zone d’inquiétude, n’est-ce pas ?


Oui, il faut bien le dire….Mas il faut dire aussi que cette inquiétude dépasse le cadre strict de la profession : en raison de la conjoncture, le pessimisme est présent dans l’ensemble du tissu économique français. Toutefois, il y a aussi une part d’inquiétude propre aux commissaires aux comptes car il y a plusieurs éléments qui viennent remettre en cause le mode d’exercice du travail.


Quels sont ces éléments ? Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?


Je pense d’abord aux aspects règlementaires. La crise financière de 2008 a conduit les politiques à renforcer la règlementation des agents qui participent à la vie économique internationale : le monde bancaire bien entendu mais aussi les professions d’audit - dont les commissaires aux comptes. En 2016 entrent notamment en vigueur des textes européens qui portent sur l’organisation et le contrôle de la profession.


Quand on évoque l’avenir d’une profession aujourd’hui, on parle souvent de l’impact de l’essor du numérique. Qu’est-ce que ça change pour les commissaires aux comptes ?


C’est le deuxième élément qui remet en cause le mode d’exercice de la profession. Il y a en fait un double impact : d’abord, l’automatisation change la manière de travailler et un certain nombre d’heures disparaissent. Deuxièmement, les attentes des parties prenantes ont évolué. Elles attendent davantage d’exhaustivité et des analyses plus pointues. On peut réaffecter les heures de travail gagnées grâce à l’automatisation sur ces tâches plus ardues. Mais cela implique des défis à relever : les connaissances en informatique deviennent par exemple plus recherchées chez des collaborateurs formés aux métiers comptables, juridiques et fiscaux.


Alors comment rassurer les commissaires aux comptes face à ces défis ? 


Plutôt que de parler des menaces, il faut insister sur les perspectives qui s’ouvrent : par exemple, sur des sujets comme la réglementation environnementale ou les délais de paiements, il y a de nouveaux besoins en termes de certification. Et puis il reste beaucoup de domaines à explorer… notamment tout ce qui fait appel à l’argent public : collectivités, hôpitaux, universités….Nous pouvons intervenir là en complément ou en partenariat avec la cour des comptes ou les cours des comptes régionales. Plus généralement, il faut garder en tête que, dans un monde qui se déchire et qui est plein d’incertitudes, les entreprises ont de plus en plus besoin de tiers de confiance, de personnes indépendantes, expertes et soumises à une déontologie pour certifier les données (en particulier dans les PME). Et c’est justement là qu’est notre vocation.

 

Jean Bouquot, Les commissaires aux comptes, de l'inquiétude au renouveau, une vidéo Xerfi Canal TV.

 


Mots clés : JuridiqueConseilConseilComptabilitéNumériqueRégulationDonnéesExpert-ComptableCommissaire aux Comptes

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier