Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


ETI : l'ardente obligation internationale

Publié le jeudi 16 janvier 2014 . 3 min. 45

https://player.vimeo.com/video/122912260?autoplay=1 Marc-Bossy-ETI-l-ardente-obligation-internationale-2109.jpg picto
Voir plus tard
Partager
Imprimer
Les entreprises de taille intermédiaire, les ETI, comptent parmi les forces vives du tissu économique français. Environ un salarié sur quatre travaille dans les 4 600 ETI françaises, et elles pèsent pour un tiers de nos exportations. Mais on en dénombre 3 fois moins qu'en Allemagne. Il y a donc là un véritable actif stratégique à développer et ce développement passe par l'international. Pour en parler, Xerfi Canal a reçu Marc Bossy, directeur général de Quartus.

Quartus est une société de conseil en transmission d'entreprise qui met son expertise au service des ETI non cotées et à fort potentiel de croissance.Vous cherchez notamment à favoriser leur rayonnement à l'international. Pourquoi est-ce la piste de développement que vous privilégiez ?  

Eh bien d'abord pour des raisons de marché. Le marché français est trop étroit pour permettre à ces ETI de croître. Le plus souvent, elles ont atteint les limites de leur pénétration du marché intérieur. Un marché intérieur qui, en outre, est en crise depuis plusieurs années, ça ne vous aura pas échappé...
Donc pour rester compétitives, les ETI doivent se penser en acteurs internationaux. C'est même une ardente obligation pour reprendre une expression bien connue.

Alors comment faire pour se plier à cette ardente obligation ? Ce n'est pas toujours facile de s'aventurer en terrain inconnu?

Une première solution, consiste à ouvrir le capital à des actionnaires étrangers. De cette façon, les ETI s'enrichissent d'une nouvelle culture qui leur permet d'accéder plus rapidement à de nouveaux marchés hors de nos frontières, avec des partenaires qui les connaissent déjà. Quartus travaille ainsi dans ce sens avec DBAG, le leader allemand du Private equity.

Dans votre activité, est-ce que vous constatez des réticences des entreprises françaises à ouvrir leur actionnariat à des partenaires étrangers ?

Oui, il faut bien le dire. Il y a pourtant là un véritable enjeu qui est la pérennité de l'actionnariat et une prise de conscience de la dimension internationale indispensable à la croissance de l'ETI. Cela concerne particulièrement les ETI dont le capital est détenu par des familles. C'est là que les réticences sont justement les plus fortes alors qu'une ouverture du capital à des actionnaires étrangers offre une opportunité d'élargir le champ des possibles.

On a parlé de la conquête de nouveaux marchés et de l'ouverture de l'actionnariat à des partenaires étrangers?Y a-t-il d'autres leviers pour se développer à l'international ?

Oui, les opérations de croissance externe. Les ETI françaises peuvent développer leurs capacités à réaliser ce type d'opérations à l'international, en particulier en s'appuyant sur un partenaire étranger qui leur offre un panel élargi de cibles. En fait, plus l'ETI va cultiver son positionnement stratégique mondial, plus elle sera en mesure de séduire ces entreprises cibles. 

Croissance externe, entrée de nouveaux partenaires au capital?Les solutions pour se plier à l'ardente obligation de s'internationaliser ne manquent pas. Il s'agit pourtant là de surmonter une faiblesse traditionnelle des ETI, ces fers de lance de notre économie. Et surmonter cette faiblesse, c'est contribuer au redressement compétitif de la France.

Marc Bossy, ETI : l'ardente obligation internationale, une vidéo Xerfi Canal



x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER