La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés La filière française des...
https://player.vimeo.com/video/277975980?autoplay=1 Alexandre-Boulegue-ABO-La-filiere-francaise-des-proteines-vegetales-7803.jpg
18/09/201803:14

L’avenir de la filière française des protéines végétales s’annonce radieux selon l’étude Xerfi France, aussi bien pour les débouchés dans l’alimentation animale qu’humaine. En effet, en France comme dans le monde, le marché des matières protéiques végétales est en plein essor. Il devrait ainsi atteindre 9,8 Md€ en 2018 selon nos estimations. Cet engouement pour les protéines végétales est dû à plusieurs facteurs. D’une part, la méfiance accrue des consommateurs vis-à-vis des produits carnés après de nombreux scandales sanitaires, et d’autre part une prise de conscience générale liée à la diffusion de plusieurs vidéos chocs d’abattoirs et d’élevages. De nouveaux modes de consommation émergent comme le véganisme, le végétarisme ou encore le flexitarisme. Pas étonnant alors que les matières protéiques végétales attirent de plus en plus les industriels de l’agroalimentaire. Citons par exemple Herta et ses knackis fabriqués à partir de protéines de pois et de blé ou encore Noyal et sa gamme de plats préparés à base de pavés de soja. Dans ce contexte, la France a lancé en 2013 le plan protéines végétales 2014-2020. Celui-ci vise notamment à développer la filière légumineuse et à sécuriser les débouchés des cultures, que ce soit en alimentation animale ou humaine.

 

Ce plan vise également à structurer la filière française, qui se situe encore, sous bien des aspects, à un niveau pré-industriel. Les trois grands profils d’acteurs du marché que sont les agro-industriels comme Roquette ou Avril, les coopératives agricoles comme Tereos, et les acteurs de la foodscience s’organisent ainsi peu à peu et commencent à nouer des partenariats. Ces partenariats sont notamment un moyen de contourner les importantes barrières à l’entrée pour les nouveaux entrants. L’un de ces obstacles consiste notamment à passer le cap de l’industrialisation, véritable enjeu pour la filière française. Certains acteurs de la foodscience peuvent néanmoins compter sur l’appui d’actionnaires et de fonds d’investissement privés à l’image d’Evertree, qui a récemment levé 15 M€ pour passer à la phase de pré-commercialisation et d’industrialisation de son additif à base de concentrés et d’isolats de colza.

 

Pour diminuer leurs coûts de production et maintenir leur compétitivité, certains acteurs s’orientent vers de nouvelles sources protéiques. Citons par exemple la société Arbiom qui s’apprête à construire à Golbey dans les Vosges une usine pilote de protéines pour l’alimentation animale à partir de biomasse forestière. L’extension de l’offre, notamment la déclinaison de nouvelles références et la découverte de nouvelles sources protéiques plus adaptées aux besoins des clients, constitue un autre axe de développement majeur pour les fabricants de protéines végétales. Les applications non alimentaires des matières protéiques végétales commencent aussi à avoir la cote auprès des industriels. Evertree s’apprête par exemple à commercialiser un additif à base de protéines de colza destiné à l’industrie des panneaux de bois composite. De fait, à l’avenir, les applications non alimentaires comme les biomatériaux pourraient s’imposer comme de véritables relais de croissance pour cette filière …


En savoir plus

Mots clés : IndustrieAgroalimentaireAlimentationProtéines végétales

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier