La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Le business du vin
https://player.vimeo.com/video/162046626?autoplay=1 Alexandre-Boulegue-Le-business-du-vin-4828.jpg
10/05/201602:56

Le potentiel de croissance des différents business du vin paraît illimité. C’est ce qui ressort de la dernière étude de Xerfi sur le sujet. Alors bien sûr, les Français consomment moins de vin qu’avant. Mais ils consomment mieux. C’est ainsi que les achats de vins AOC et de qualité supérieure ont nettement progressé ces vingt dernières années : +138% en valeur entre 1990 et 2014. Autre tendance marquante : le regain d’intérêt pour le vin qui s’est traduit par une hausse de plus de 5 points de la proportion de consommateurs occasionnels entre 2010 et 2015. Et finalement cet intérêt accru pour le vin ainsi que la montée en gamme bénéficient aux différents segments du business du vin : cours d’œnologie, événementiel, applications mobiles, placements fonciers, ou encore caves patrimoniales. Et sur ces marchés jusqu’ici sous-exploités, de plus en plus de startups se lancent. Par exemple : Phileas Stravinarius dans les abonnements box ; Wineadvisor, qui se veut le Tripadvisor du vin ; ou encore Fundovino dans le financement participatif. Des startups qui se développent rapidement, attisant alors les convoitises des investisseurs…

 

L’offensive en ordre dispersé de ces nouveaux acteurs contribue en revanche à saturer encore un peu plus certains segments déjà matures. C’est le cas par exemple de la distribution  ou de l’édition. La concurrence est d’autant plus féroce que les acteurs traditionnels sont loin de privilégier le statu quo face à l’arrivée des startups, en particulier dans la distribution. En ce qui concerne le commerce en ligne, Système U a par exemple généralisé son site de réservation Clubvinsetterroirs.com à l’ensemble de ses magasins. On peut aussi citer le groupement E.Leclerc qui a accéléré le déploiement de sa plateforme Ma Cave, en y intégrant un service de livraison à domicile. Bref, cette abondance d’offres pourrait donc bien avoir des conséquences néfastes dans les prochaines années…

 

Pour compléter l’analyse, les experts de Xerfi ont décrypté les principaux axes de développement suivis par les acteurs du business du vin. Ils distinguent des axes différents selon le profil des acteurs. Pour les opérateurs dits « traditionnels »,  comme les enseignes de distribution ou les éditeurs spécialisés,  la croissance passe de plus en plus par la recherche de nouveaux débouchés. Je pense là à la diversification de l’offre ou au développement international. Quant aux « nouveaux entrants », à savoir les sites de vente en ligne ou encore les éditeurs d’applications mobiles, ils ne suivent pas la même logique. Ces derniers cherchent avant tout accéder à des financements pour atteindre progressivement une taille critique. Une taille qui leur permettra de travailler leur marque et de gagner en visibilité dans ce contexte d’offre dispersée.

 

Alexandre Boulègue, Le business du vin, une vidéo Xerfi Canal TV


En savoir plus

Mots clés : DistributionIAA

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier