La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Le marché des placements...
https://player.vimeo.com/video/148508235?autoplay=1 Alexandre-Boulegue-Le-marche-des-placements-alternatifs-4413.jpg
11/01/201602:55

Les placements alternatifs ont de plus en plus la cote. Si l’assurance vie reste le placement préféré des Français, les investisseurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les forêts, le vin, les voitures de collections ou encore les chevaux de course. Il faut dire que ces placements alternatifs offrent des rendements alléchants de 4% à 5% par an en moyenne, tous segments confondus. C’est d’autant plus vrai, qu’avec la baisse des taux d’intérêt, des placements conventionnels comme le Livret A ou le LDD sont devenus bien moins attractifs. Dans un contexte de pression fiscale accrue, les épargnants sont également séduits par la fiscalité avantageuse de ces nouvelles formes d’investissement. C’est ainsi qu’investir dans une résidence de services permet par exemple d’obtenir une confortable réduction d’impôt sur le revenu grâce au dispositif Censi-Bouvard.

 

Dans ce contexte, le marché des placements alternatifs restera bien orienté à l’horizon 2017, selon le scénario des experts de Xerfi. Mais tous les segments ne seront pas logés à la même enseigne. Déconnectés des marchés financiers, et donc plutôt préservés des fortes variations spéculatives, les placements forestiers devraient en particulier tirer leur épingle du jeu. Ce segment bénéficie en outre de nombreux avantages fiscaux et d’évolutions réglementaires favorables. Accessible à partir de quelques milliers d’euros et doté d’un rendement pouvant atteindre jusqu’à 12% par an, l’investissement dans les parkings a également la cote. Enfin, les résidences seniors et les établissements d’hébergements pour personnes âgées ou EHPAD. Certes, ils sont recherchés par un nombre croissant d’investisseurs. Mais il faut savoir que les conditions de location et les charges peuvent être élevées sur ce sous-segment de l’immobilier locatif. Sans oublier d’éventuelles difficultés à revendre le bien. 

 

Conscients du potentiel de croissance du marché, les opérateurs ont nettement élargi leur offre de produits d’épargne et d’investissement. Des opérateurs, banques en tête, suivies des compagnies d’assurance et plus largement de  l’ensemble des sociétés financières. Les grandes banques françaises sont particulièrement bien placées pour s’imposer sur le marché des placements alternatifs. Je veux parler de leur énorme base de clientèle, de leurs conséquents moyens de communication mais aussi de leur taille et de leur renommée pour mettre les épargnants en confiance. La présence croissante des sociétés financières sur la plupart des segments des placements alternatifs constitue ainsi un réel soutien pour le marché. Une présence qui se conjugue à l’apparition ou au renforcement de l’offre de produits financiers ou de véhicules d’investissement spécifiques.

 

Alexandre Boulègue, Le marché des placements alternatifs , une vidéo Xerfi Canal TV


En savoir plus

Mots clés : Consommation et ménagesBanque, finance, assurance

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier