La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Décryptage éco Automobile  française...
https://player.vimeo.com/video/123465141?autoplay=1 Alexandre-Mirlicourtois-Automobile-francaise-redemarrage--2628.jpg
01/07/201404:06

Xerfi Canal présente l'analyse d'Alexandre Mirlicourtois, directeur de la prévision et de la conjoncture de Xerfi

 

Une fois n’est pas coutume : les nouvelles de l’automobile sont bonnes. C’est ce que montre un premier trimestre de feu pour les usines françaises de PSA et de Renault. La production a bondi de plus de 18% par rapport à la même période de 2013 avec une envolée de 21,3% pour PSA. C’est moins pour Renault avec un petit 12%, mais cela reste une performance remarquable. Assurément de très bons chiffres, mais partant de très bas, et succédant aux performances catastrophiques du 1er trimestre 2013. Malgré l’embellie, ne l’oublions pas, la production a quasiment été divisée par deux depuis le milieu des années 2000. Un bémol important qui ne remet cependant pas en cause, l’amélioration générale. Trois séries de facteurs poussent même à l’optimisme. Il y a d’abord la bonne tenue des ventes en France de PSA et de Renault depuis janvier. Pour faire bref, les constructeurs Français font mieux que le marché : alors que l’ensemble des immatriculations ont progressé de 2,5% sur les 5 premiers mois de l’année par rapport à la même période de 2013. Pour les constructeurs français, le compteur indique +7,5%. Sur la même période, la baisse est de 3,5% pour les groupes étrangers. Alors là aussi pas de « cocorico », car de nombreux modèles de Renault, Peugeot ou Citroën sont fabriqués et assemblés en dehors du territoire. Mais les succès de la 2008, de la 308 pour PSA ou du Scénic pour Renault montrent que cela profite aussi aux sites de production français. Seconde série de facteurs maintenant, les enquêtes de conjoncture menées directement auprès des constructeurs. Le solde d’opinions sur l’évolution de l’activité récente confirme le nouvel élan de l’industrie automobile au moins jusqu’en juin avec un indicateur en hausse et largement au-dessus de sa moyenne de long terme. Attention, une fois de plus, à ne pas verser dans l’euphorie car ces mêmes constructeurs ont quelques inquiétudes sur les perspectives des trois prochains mois. Il ne faut pas non plus sur-interpréter ce solde d’opinion car il reste au-dessus de sa tendance de longue période et il est par nature très volatil. Cela laisse présager au pire un ralentissement de la progression de l’activité mais ni son arrêt, ni son retournement. Il y a enfin, une série de bonnes nouvelles annoncées par les grands groupes eux-mêmes. C’est d’abord Renault qui relocalise sur son site de Sandouville la construction du Trafic, au moment même où une 3ème génération arrive sur le marché. Désormais, 100% des véhicules utilitaires du groupe sont « made in France ». C’est important car ces véhicules techniques, vendus entre 15 000 et 20 000 euros dégagent de fortes marges. De son côté, l’usine de PSA à Sochaux a annoncé le recrutement de 450 intérimaires pour mettre en place une équipe de nuit afin de répondre au succès de la 308 et accompagner le lancement de la version break. C’est enfin Toyota France qui recrute aussi 500 intérimaires sur son site de Valencienne pour accélérer la production de sa Yaris. Ce ne sont pour le moment que des bouffées d’oxygène pour une filière particulièrement malmenée, mais la spirale négative semble enrayée. Quant aux accords de compétitivité (gel des salaires contre production en France), ils devraient permettre de consolider la reprise d’une production « made in France ».

 

Alexandre Mirlicourtois, Automobile  française  :  redémarrage, une vidéo Xerfi Canal


En savoir plus

Mots clés : Prévision et conjonctureIndustrie

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier