La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Décryptage éco Construction neuve : la...
https://player.vimeo.com/video/122372594?autoplay=1 Alexandre-Mirlicourtois-Construction-neuve-la-degringolade-1489.jpg
25/02/201303:23
Xerfi Canal présente l'analyse d'Alexandre Mirlicourtois, directeur des études de Xerfi

Le couperet est tombé. La construction neuve de logements a plongé en 2012. Et le retournement est brutal. Une chute de 18%, c'est du jamais vu depuis le milieu des années 80. C'est une crise sévère puisque seuls 346 463 maisons et appartements ont été mis en chantier. Alors bien sûr, il y a une dose d'attentisme dans ces mauvais résultats. Un attentisme qui prévaut d'autant plus qu'un certain flou entoure la future politique du logement. On pourrait bien sûr se rassurer, en regardant de près les permis de construire. Des permis de construire qui donnent en principe une indication fiable sur l'orientation future de l'activité. Leur niveau est en baisse sensible. Mais à près de 500 000, le nombre de permis demeure tout de même élevé. Alors faut-il analyser la chute des mises en chantier comme un simple trou d'air ? Faut-il expliquer leur décalage avec les permis de construire par un phénomène de rétention plus marqué que d'habitude ? Et donc comprendre que le potentiel d'activité est là ? Et que, rattrapage oblige, un rebond se profile ?. Il existe pourtant un autre scénario. Celui d'un blocage bien plus sérieux. Un scénario dans lequel les permis de construire restés dans les cartons seraient purement et simplement abandonnés. Un indice. Les prix. Depuis peu, l'INSEE propose un suivi général des prix des logements neufs. Principal enseignement ? Les prix se sont retournés depuis le 3ème trimestre 2011. Certes au rythme modéré de -1,8% sur un an seulement. Mais cette inflexion marque un retournement des anticipations des professionnels qui peut être lourd de conséquences En atteste l'évolution du solde d'opinions des promoteurs sur l'évolution du prix au m². Un solde d'opinions désormais à 25 points de sa moyenne de long terme. Alors pourquoi les investisseurs placeraient-ils leur argent dans un support dont le prix baisse ? Pourquoi les promoteurs lanceraient-ils des programmes à la rentabilité incertaine, surtout avec des coûts de constructions plus élevés ? Pourquoi les ménages tenteraient-ils l'aventure quand ils peuvent accéder demain à la propriété à moindre coût ? Et n'oublions pas la toile de fond : un environnement économique anxiogène et des taux d'intérêt très bas. Tellement bas qu'ils ne peuvent que remonter et plomber un peu plus le prix de l'immobilier. En réalité, le scénario qui est en train de s'écrire ressemble fort à celui de la précédente période de vache maigre pour les marchés immobiliers. Je veux parler de ces 7 années de basse activité, de 1992 à 1998. C'est pour cela que nous prévoyons pour 2013 une nouvelle baisse de la construction neuve, d'environ 7,5%, à 320 000 mises en chantier. C'est dire que faute des financements nécessaires, l'objectif de 500 000 logements construits par an est hors de portée. Conséquence ? La crise du logement va se durcir. On comprend dès lors que le gouvernement planche actuellement sur un dispositif permettant de drainer une partie de l'assurance vie vers le financement de la construction neuve.

Alexandre Mirlicourtois,Construction neuve : la dégringolade, une vidéo Xerfi Canal



En savoir plus

Mots clés : Economie françaiseBâtiment / ConstructionImmobilier

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier