La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Décryptage éco Entreprises : le pire est...
https://player.vimeo.com/video/122910043?autoplay=1 Alexandre-Mirlicourtois-Entreprises-le-pire-est-derriere-nous-2057.jpg
19/12/201303:33
Xerfi Canal présente l'analyse d'Alexandre Mirlicourtois, directeur de la conjoncture et de la prévision de Xerfi

C'est l'heure des comptes pour les entreprises, avec ses mieux et ses pires pour l'année 2013. Dans la colonne du pire, les défaillances sont en tête de liste. 2013 va s'achever sur un gonflement de 3% des dépôts de bilan. Ce qui va porter leur nombre à 63 000, c'est environ 1 800 de plus qu'en 2012. Après 5 ans de crise, l'usure gagne et les dernières digues défensives lâchent. Deuxième point noir de l'année, la baisse de l'emploi. Le lien avec les défaillances est évident : moins d'entreprises, c'est moins d'emplois. A cela s'ajoute la prudence à l'embauche pour les autres dans un contexte économique très incertain. L'emploi marchand a ainsi constamment reculé depuis le début de l'année : sur 9 mois, ce sont 71 000 postes perdus et la fin d'année ne s'annonce pas plus gaie. L'allongement des délais de paiement est la 3ème mauvaise note majeure. En France, le retard de paiement moyen campe au-dessus de 12 jours d'après les données d'Altares-Dun & Bradstreet. En fait, seulement 30,6% des entreprises règlent aujourd'hui leurs fournisseurs à date, c'est 10% de moins que la moyenne européenne et 1% de moins que fin 2012. Ce tour d'horizon du pire serait incomplet sans un couplet sur la fiscalité des entreprises, tant la France est un cas à part en Europe. Le gouvernement a porté à 38,1% le taux maximal de l'impôt sur les sociétés quand nos voisins européens ont lancé leur « guérilla » fiscale. Le taux moyen légal des partenaires de la France, de 24,2% fin 2007, sera ramené à 22,3% en 2014. S'il ne faut pas nier les difficultés, il faut aussi souligner les avancées. La première, c'est l'opinion des chefs d'entreprise sur l'évolution du climat des affaires. Depuis le début d'année, il progresse selon les données publiées chaque mois par l'INSEE : à 95, le climat des affaires a gagné 7 points depuis janvier dernier pour revenir à 5 points de sa moyenne de long terme. Et le mouvement est encore plus prononcé dans l'industrie, composée par nature des secteurs les plus internationalisés. Encore une bonne nouvelle ? Je veux parler des marges qui se restaurent peu à peu. Cet ingrédient essentiel sans lequel pas d'investissement futur possible, pas d'embauche future non plus. De quoi retrouver un peu de marges de manœuvres pour repasser à l'offensive. Alors bien sûr c'est un signal faible, mais cela fait 2 trimestres maintenant que nous sommes dans la bonne direction. C'est aussi le cas de l'évolution du coût du travail, 3ème amélioration notable de l'année. Le CICE est passé par là, le coût du travail évolue désormais au ralenti avec un rythme qui approchait 4% début 2008 pour à peine plus de 1% aujourd'hui. C'est plutôt de bon augure. Cela devrait permettre de consolider la stabilisation des parts de marché des entreprises françaises à l'export, autre bonne nouvelle de l'année. Cette liste n'est bien sûr pas exhaustive, ni dans le camp du mieux plus ni dans le camp du pire. Mais si à l'heure des comptes 2013 aura été indéniablement une année tendue, elle marque une inflexion. Le pire est sans doute derrière nous.

Alexandre Mirlicourtois, Entreprises : le pire est derrière nous, une vidéo Xerfi Canal


En savoir plus

Mots clés : Prévision et conjoncture

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier