La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Décryptage éco Les BRIC dans une mauvaise...
https://player.vimeo.com/video/122382588?autoplay=1 Alexandre-Mirlicourtois-Les-BRIC-dans-une-mauvaise-passe-1700.jpg
27/06/201303:12
Xerfi Canal présente l'analyse d'Alexandre Mirlicourtois, directeur de la conjoncture et de la prévision de Xerfi

Le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine, les fameux BRIC censés construire le monde de demain, traversent aujourd'hui une passe difficile.
En Chine, la croissance reste collée sous les 8%, seuil qui lui assure le plein emploi ou presque. Alors, certes cet accès de faiblesse s'explique en partie par le décrochage de l'Europe, principal débouché de ses industriels à l'export. On retrouve donc dans le malaise chinois l'une des fragilités du modèle mercantiliste, c'est-à-dire sa dépendance aux autres. Mais il y a plus grave. L'ultra-compétitivité de la Chine a du plomb dans l'aile avec des salaires qui flambent de 15% par an depuis 2002. Parce qu'aussi le yuan s'est fortement apprécié en termes réels (+7% en 6 mois, + 15% sur 2 ans).

Conséquence : une perte de compétitivité sur les produits d'entrée de gamme au profit de l'Indonésie, du Bangladesh ou du Vietnam. Alors c'est vrai, la Chine s'est déjà tournée vers les biens d'équipement à plus forte valeur ajoutée, à plus haute technologie. Mais ils doivent désormais faire face à des pays du Sud de l'Europe, à nouveau compétitifs à force de déflation salariale, et surtout un Japon ultra-agressif engagé dans une guerre totale des changes, avec un yen qui a perdu 24,5% de sa valeur face au yuan depuis septembre.

Au Brésil, la baisse des matières premières souligne les faiblesses structurelles du pays. On est passé du miracle des années Lula au mirage du mandat Dilma Roussef avec une industrie manufacturière qui peine à trouver un second souffle.

Résultat : moins de recettes tirées des matières premières, manque de compétitivité de l'offre industrielle. Tout cela se paie cash et les excédents extérieurs sont en chute libre. Sans oublier que le Brésil a durci sa politique monétaire pour enrayer l'inflation et que désormais son taux directeur de 8% est l'un des plus élevés des pays émergents. Cela va peser sur l'investissement. Cela va peser sur la consommation par le biais des crédits. Cela pèse sur le climat social.

En Russie l'équation est simple : l'équilibre budgétaire et la générosité de l'Etat, reposent sur la seule hausse du prix des hydrocarbures. Difficile de faire autrement quand près de 60% des recettes extérieures dépendent du pétrole et du gaz naturel. Or, les prix énergétiques ne sont pas au niveau espéré, en raison du ralentissement de la croissance mondiale et de la concurrence des gaz de schistes. De fait les cours du pétrole oscillent depuis plusieurs mois autour de 100$ le baril. Loin, très loin des pronostics à 200$ qui prévalaient il y a encore quelques années.

Reste, l'Inde. Et là aussi c'est la déception avec une croissance qui plafonne à 5%, son plus mauvais score depuis dix ans. Et rien ne laisse augurer un redémarrage rapide. Or l'Inde a besoin d'au moins 8% de croissance pour répondre à la pression démographique et lutter contre la pauvreté. Les BRIC ont donc de sérieux problèmes. Des problèmes qui peuvent signer la fin d'une époque, et un rééquilibrage entre pays avancés et pays émergents.

Alexandre Mirlicourtois,Les BRIC dans une mauvaise passe, une vidéo Xerfi Canal


En savoir plus
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier