La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Décryptage éco Les digues du chômage...
https://player.vimeo.com/video/122381107?autoplay=1 Alexandre-Mirlicourtois-Les-digues-du-chomage-n-ont-pas-fini-de-sauter-1661.jpg
10/06/201303:33
Xerfi Canal présente l'analyse d'Alexandre Mirlicourtois, directeur de la conjoncture et de la prévision de Xerfi

La flambée du chômage en France apparait inédite, catastrophique et inacceptable. A 11% de la population active fin avril, le taux de chômage est terriblement élevé. Mais ce n'est pas son record historique. Certes, cet argument n'est qu'un lâche soulagement, mais la France a connu pire : entre 93 et 94 puis entre 96 et 97.

entre la Pologne et l'Italie. A 11%, elle se trouve juste dans la moyenne européenne et la France fait même mieux que les pays de la zone euro dans leur globalité. Pourtant, à y regarder de plus près une nouvelle étape est sur le point d'être franchie. Et cette étape, c'est celle de l'attaque du noyau dur de l'emploi, celui des « insiders », ceux qui disposent d'un emploi mieux protégé avec un CDI. Cette situation fait désormais planer la menace d'un nouveau raz de marée du chômage. Pour bien mesurer ce risque, il faut avoir en tête l'effort exceptionnel de rétention d'emplois dans les entreprises en attendant une véritable reprise qui n'est jamais venue en 2012. Elles l'ont payé aux prix fort, c'est-à-dire aux prix de leur productivité qui a évolué en dessous de sa tendance de long terme.
Au final, c'est leur santé financière qui a été entamée. Mais c'est fini, la capacité de résistance des entreprises est à bout, comme le montre l'enfoncement de leur taux de marge revenu à son plus bas historique depuis près de 30 ans. Pas d'autre choix donc que de restaurer la productivité pour survivre. Ce qui entraînerait, selon nos calculs, la perte de 400 000 emplois. Alors bien sûr, ce rattrapage s'étale dans le temps. C'est pourquoi les premiers ajustements ont d'abord porté sur l'emploi périphérique. Traduction, la quasi-totalité des ajustements a pesé sur les CDD et l'intérim.
Jugez plutôt : 61% des destructions d'emplois se sont concentrées sur les intérimaires en 2012, des intérimaires qui représentent pourtant à peine plus de 3% de l'emploi salarié des secteurs marchands. Par nature, l'emploi périphérique s'adresse aux nouveaux entrants, donc les jeunes générations pour l'essentiel, et on comprend alors mieux la flambée du chômage chez les 15-24 ans. A 26,5%, le taux de chômage des jeunes est à un pic inédit depuis la création de cet indicateur, en janvier 83 !  Mais les dernières digues sont en train de sauter et l'ajustement, comme dans les années 90, va désormais frapper les qualifications intermédiaires et les cadres. Près de 35 000 chômeurs supplémentaires sont recensés chaque mois depuis début janvier, contre moins de 25 000 en moyenne en 2012. Un changement de braquet qui marque l'attaque en règle du noyau dur de l'emploi. Loin d'être terminé, l'ajustement sur le marché du travail vient d'entrer dans une phase plus brutale. Autant dire les choses franchement, l'inflexion de la courbe du chômage d'ici la fin de l'année est un v?u pieux car selon nos estimations à Xerfi, il dépassera les 12% avant la fin de cette année et s'approchera de 12,5% courant 2014. Les digues du chômage n'ont pas fini de sauter !
                                                

Alexandre Mirlicourtois, Les digues du chômage n'ont pas fini de sauter, une vidéo Xerfi Canal


En savoir plus

Mots clés : Stratégie

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier