La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Décryptage éco Perspectives dans l'industrie...
https://player.vimeo.com/video/122899833?autoplay=1 Alexandre-Mirlicourtois-Perspectives-dans-l-industrie-un-optimisme-raisonnable-1803.jpg
23/09/201303:35
Xerfi Canal présente l'analyse d'Alexandre Mirlicourtois, directeur de la conjoncture et de la prévision de Xerfi

Les enquêtes d'opinions auprès des industriels le montrent : l'optimisme revient. En août, le climat des affaires s'est amélioré pour le 4ème mois consécutif pour se situer à 2 points seulement de sa moyenne. Mieux. Le solde d'opinion des industriels sur leur activité passée se trouve désormais au-dessus de sa tendance de longue période. Ce qui n'était plus arrivé depuis les années 2010-2011, période de rattrapage après une récession historique. Quant au solde correspondant aux perspectives personnelles, il s'achemine doucement vers sa valeur moyenne. De quoi être rassuré pour l'avenir et encore plus serein sur les chiffres à venir de la production industrielle. Et pourtant, l'industrie vient de trébucher. L'activité a reculé de 0,7% en juillet dernier, après avoir déjà reflué en mai et juin. Si bien que l'acquis de croissance de la production manufacturière (c'est-à-dire si la production se stabilise en août et septembre à son niveau de juillet) se creuse à -1,3%. Autant dire que le troisième trimestre commence avec un sérieux handicap. Faut-il pour autant conclure à une nouvelle rechute de l'industrie française ? Notre réponse à Xerfi est non. D'abord, après la forte hausse du deuxième trimestre, un contrecoup était prévisible. Un mouvement de correction analogue à celui également à l'œuvre en Allemagne. L'Allemagne qui, après deux trimestres de hausse, se retrouve elle aussi avec un acquis de croissance de -1,3% à la sortie du mois de juillet. Or personne n'est aujourd'hui très inquiet pour l'industrie allemande. Ensuite si les chiffres globaux de production sont médiocres, leur analyse sectorielle pousse à un peu plus d'optimisme. Il y a d'abord la production de biens intermédiaires qui gagne 0,3%. Pour cette branche d'activité, en amont du processus de production, c'est un signal encourageant. Enfin, l'augmentation de la production dans les biens d'équipement (+0,5%) est un autre signe encourageant qui pourrait bien être le prélude du retour de l'investissement. Après 5 années de baisse ou de gel des projets, le renouvellement devient une nécessité. Une nécessité d'autant plus marquée que le poids des équipements à obsolescence accélérée ne cesse d'augmenter et que la formidable accélération de l'histoire en matière technologique (big data, intelligence embarquée) rend certaines dépenses indispensables. Au risque sinon d'être balayé par la concurrence. A n'en pas douter, la nette amélioration du climat des affaires devrait se matérialiser avant la fin de l'année dans les chiffres d'activité avec en prime un dégel de l'investissement. Ce sera trop tard pour faire passer la croissance sur l'ensemble de l'année en territoire positif. Nous anticipons d'ailleurs chez Xerfi une baisse de 1,7% de l'activité industrielle cette année, mais cela pose les jalons d'une année 2014 nettement plus positive.       
Alexandre Mirlicourtois, Perspectives dans l'industrie : un optimisme raisonnable, une vidéo Xerfi Canal


En savoir plus

Mots clés : MarketingIndustrie

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier