Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

https://player.vimeo.com/video/715139853?autoplay=1 Carine-Berbon-Penurie-de-main-d-œuvre-inflation-concurrence-la-restauration-en-quete-d-un-nouveau-souffle-306349233.jpg picto
Voir plus tard
Partager
Imprimer

Tandis que l’activité se redresse après deux années de crise, la restauration commerciale doit se réinventer. D’un côté, les plateformes de livraison et de vente à emporter sont entrées dans les usages courants des Français et ouvrent de nouveaux horizons aux indépendants comme aux grandes enseignes. De l’autre, le jeu concurrentiel se reconfigure, car le e-commerce participe à la convergence de la restauration et de la distribution. Les business models digitaux favorisent la concurrence des dark kitchens et de la grande distribution alimentaire qui se référencent sur ces plateformes afin de se faire une place dans la consommation hors foyer, sur les créneaux du snacking et de la pause-déjeuner. Carrefour en est un exemple : le géant se lance dans le quick commerce sur les bases d’un partenariat avec Cajoo et Uber Eat.

De fait, où en sont les géants de la restauration commerciale en matière de stratégies multicanales, voire omnicanales ? Par ailleurs, avec le retour de l’inflation, comment le chiffre d’affaires et les marges des acteurs historiques vont-ils évoluer d’ici 2024 alors que la restauration « hors établissement » s’en trouve encouragée au détriment de la restauration « en salle » ? La stratégie des groupes, y compris sur les plans de la communication ou de l’immobilier, est-elle remise en cause ? Et comment le phénomène des « marques digitales » s’invite-t-il dans les cuisines de leurs restaurants et celles de leurs franchisés ?

En plus de répondre à ces questions, l’étude Xerfi Precepta fait le point sur les quatre principaux défis qui se posent aux acteurs de la restauration commerciale, aujourd’hui et demain. Il s’agit pour eux :
- De préserver des marges prises en étau entre les arbitrages budgétaires des ménages et la hausse des coûts d’approvisionnement ;
- De gérer une pénurie de main-d’œuvre amplifiée par la crise ;
- D’adapter l’offre et les organisations à la montée de la commande en ligne et de la livraison ;
- Les groupes de la restauration commerciale doivent enfin renforcer les stratégies RSE pour répondre aux attentes de toutes les parties prenantes.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :