La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés L'expertise en assurance...
https://player.vimeo.com/video/306136597?autoplay=1 Cathy-Alegria-L-expertise-en-assurance-dommages-a-l-horizon-2020-8371.jpg
28/01/201902:59

Les experts multiplient les initiatives pour s’adapter aux grandes mutations de l’assurance dommages selon la nouvelle étude Xerfi France. Car malgré la progression de la masse assurable sur les principaux segments de l’assurance dommages, la croissance du nombre de sinistres piétine depuis plusieurs années. Dans le secteur automobile, le nombre d’accidents corporels diminue tendanciellement. Or il représente les deux tiers de leur activité en termes de volume d’expertises. Dans l’habitat, le nombre de sinistres a très légèrement augmenté ces dernières années, mais la part des incidents inférieurs à 5 000 euros instruits sans recours à l’expertise ne cesse de grimper. Sur le segment des biens professionnels, le nombre de sinistres diminue lui aussi suite aux mesures de prévention instaurées par les risk managers. Bref, les experts sont moins sollicités qu’auparavant. Et ils se retrouvent de surcroît pénalisés par des nouvelles dispositions réglementaires, comme la convention IRSI mise en place en juin 2018 qui conduira à terme à une baisse des interventions des experts sur les sinistres récurrents.

 
Les experts doivent également composer avec les assureurs. Plus que jamais en position de force, ces derniers durcissent les règles du jeu : pour éviter d’importants frais de gestion, ils n’hésitent plus à indemniser les petits sinistres sans recourir aux experts. Certains assureurs généralisent les appels d’offres pour sélectionner leurs experts, renforçant la concurrence entre ces derniers. D’autres poussent à une baisse des honoraires. Chez Allianz France par exemple, une partie de la rémunération des experts varie en fonction de la qualité des services et de leurs performances. Enfin, les assureurs sont de plus en plus exigeants en matière de prestations.


Face à des conditions de marché devenus plus difficiles, les experts tentent de s’adapter. Pour les sinistres de faible montant, l’expertise à distance se généralise via les visio-expertises. Certains experts ont entrepris de développer le selfcare, à l’instar d’Eurexo et Stelliant, avec leurs solutions Selfcare Easy Sinistre et Digiclaims. D’autres recourent aux nouvelles technologies comme l’utilisation de drones ou la modélisation 3D. Par ailleurs, afin d’épargner aux assureurs la gestion de plusieurs prestataires, des experts ont choisi de se regrouper ce qui renforce aussi au passage leur pouvoir de marché. L’internationalisation représente une autre piste de développement prometteuse tout comme la création d’une offre de gestion globale des sinistres via la prise en charge de l’avant et après sinistre : ils tentent ainsi de dépasser les frontières de l’expertise pour se déployer vers des activités à plus forte valeur ajoutée comme le conseil en gestion de sinistres ou la cybersécurité. Leur objectif est clair : s’affranchir d’un rapport de forces dans lequel les assureurs gardent clairement l’ascendant.


En savoir plus

Mots clés : Banque, finance, assuranceServicesAssuranceExpertsAssurance dommagesIndemnisationsSinistre

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier