La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés L’immobilier de logements...
https://player.vimeo.com/video/325159835?autoplay=1 Cathy-Alegria-L-immobilier-de-logements-en-France-et-en-regions-306345441.jpg
16/04/201903:03

Est-ce la fin d’un cycle pour le marché français de l’immobilier de logements ? Après une année 2017 exceptionnelle, les ventes ont reculé en 2018 dans le neuf comme dans l’ancien. Les leviers qui les ont jusqu’ici soutenus touchent maintenant leurs limites. Les ventes ont notamment été pénalisées par les restrictions apportées depuis le 1er janvier 2018 à certains dispositifs favorables à l’accession à la propriété, comme le PTZ et l’APL accession, ou à l’investissement locatif comme l’avantage Pinel. Tout porte à croire que ce fléchissement des marchés immobiliers du neuf et de l’ancien se prolongera en 2019 selon l’étude Xerfi France. Les taux des crédits à l’habitat, déjà à un plancher, ne connaîtront pas en effet de nouvelles baisses, tandis que les conditions d’octroi de prêts immobiliers aux accédants deviendront un peu moins favorables. Et puis le choix de réduire les soutiens à la demande et d’orienter les politiques du logement vers l’offre, à travers la loi ELAN, sera sans effet sur la solvabilité des ménages, bien au contraire…

Dans un contexte de recul de la demande, l’inflation des prix prendra fin en 2019 pour revenir sur des trajectoires plus sages. Mais comme souvent en économie, la moyenne ne signifie pas grand-chose. En réalité, l’immobilier français de logements est un marché à deux vitesses, avec des prix en forte progression dans les grandes villes d’un côté et une dégradation de la valeur des biens en zones périphériques et rurales de l’autre. L’inversion de la tendance baissière des prix dans les zones périphériques et départements ruraux dépendra largement du maintien de services publics et de l’attractivité économique. Cela dit, les attentes du marché français évoluent également, toutes zones confondues. Il existe aujourd’hui de plus en plus de foyers composés d’une seule personne, de seniors cherchant à rester en autonomie dans leur domicile, ou encore de jeunes actifs et étudiants en demande d’habitat partagé et de mutualisation des ressources dans les métropoles.

Les différentes professions ont de ce fait tout intérêt à faire évoluer leur offre pour re-dynamiser la demande. Les promoteurs s’intéressent ainsi à de nouveaux produits ou services comme le coliving, les logements adaptés à la perte d’autonomie et plus largement aux résidences services, comprenant parfois une composante intergénérationnelle. Des groupes comme Quartus, Vinci Immobilier, Axis Immobilier, BNP Paribas Real Estate, Bouygues Immobilier ainsi qu’une poignée de start-up s’y sont d’ores et déjà positionnés ou envisagent de s’y développer. Le numérique constitue un autre levier de création de valeur, par exemple via l’usage de configurateurs 3D ou de visites virtuelles dans la phase de commercialisation. Les équipements connectés se généralisent peu à peu chez les constructeurs de maisons individuelles. En somme, il s’agit d’adapter l’offre immobilière aux nouveaux usages sans se laisser dépasser par de nouvelles formes de concurrence.


En savoir plus

Mots clés : ImmobilierLogementPrêts immobiliersColivingCrédit à l'habitatHabitat partagé

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier