La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Le logement intermédiaire
https://player.vimeo.com/video/219840036?autoplay=1 Cathy-Alegria-CAL-Le-logement-intermediaire-6324.jpg
12/07/201703:08

Le logement intermédiaire trouve peu à peu sa place dans le paysage immobilier français. Le coup de pouce des pouvoirs publics en 2014 n’y est bien sûr pas étranger. Je veux parler de la mise en place d’un nouveau statut et du déploiement de deux nouveaux fonds. Et la dynamique du marché n’est pas prête de s’essouffler selon l’étude de Xerfi France. La création de fonds territoriaux, gérés par le Groupe SNI, et l’acquisition de 100 000 logements en 5 ans par Action Logement, doperont en effet la croissance. Reste un souci : le financement des logements intermédiaires dépend encore étroitement de ces deux acteurs. Appelés à se regrouper autour de filiales communes, les bailleurs sociaux ne se bousculent pas, pour l’heure, pour créer des structures ad hoc. Sans oublier que les défis ne manquent pas, à commencer par les difficultés d’accéder au foncier dans les zones tendues, cœur de cible du logement intermédiaire.

 

Face à la rareté du foncier dans les zones tendues, quelles solutions s’offrent alors aux professionnels ? Hé bien, à court et moyen termes, ils continueront de s’appuyer directement sur les promoteurs, dans le cadre de ventes en bloc associées à des programmes en vente en l’état futur d’achèvement. Outre les promoteurs, les professionnels peuvent également miser sur les partenariats avec des acteurs publics, dotés de foncier qu’ils souhaitent valoriser. A titre d’exemple, le Groupe SNI, véritable bras armé des pouvoirs publics en matière de logements intermédiaires, a multiplié les signatures de conventions. Des conventions signées, entre autres, avec la Fédération hospitalière de France ou Poste Immo. Les bailleurs sociaux peuvent aussi s’appuyer sur le bail réel immobilier relatif au logement ou BRILO. Spécialement conçu pour le logement intermédiaire, ce bail permet de séparer le foncier du bâti pour réduire les coûts de l’opération. Le lancement de la Foncière Solidaire devrait également libérer du foncier pour le segment intermédiaire.

 

Pour compléter l’analyse, les experts de Xerfi France ont identifié et décrypté dans leur étude les principaux leviers de développement actionnés par les professionnels du logement intermédiaire. La diversification des sources de financement est l’un d’entre eux. C’est ainsi que le Groupe SNI ambitionne de créer des fonds territoriaux (en premier lieu pour le Grand Paris et le Grand Lyon), en partie alimentés par des fonds souverains et des fonds de pension. Obéissant à la même logique, Action Logement souhaite en partie s’appuyer sur le démembrement en ayant recours à l’usufruit locatif social. Deuxième initiative engagée par la profession : la réhabilitation des logements plus anciens, en particulier sur le plan énergétique. Une autre piste consiste à renforcer la visibilité du logement intermédiaire, encore méconnu du grand public. À tel point que certains programmes du Prêt Locatif Social ne trouvent pas preneur, faute d’un ciblage réussi des attentes des locataires.

 

Cathy Alegria, Le logement intermédiaire, une vidéo Xerfi Canal.

 


En savoir plus

Mots clés : ImmobilierLogementMarché SecteurEtude

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier