La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Le marché de l'alimentation...
https://player.vimeo.com/video/306138606?autoplay=1 Cathy-Alegria-Le-marche-de-l-alimentation-vegetarienne-et-vegane-a-l-horizon-2021-8375.jpg
22/01/201903:07

Le succès de l’alimentation végétarienne et végane répond-t-il à une tendance de fond ou à un simple effet de mode ? En progression de 24 % sur un an, ce marché a généré près de 380 M€ de chiffre d'affaires en 2018 selon l’étude Xerfi France. Un montant comparable à celui du sans gluten, mais encore 10 fois inférieur à celui du bio. Une chose est sûre, les Français se détournent progressivement des produits carnés, incités par la multiplication des scandales dans les filières d’élevage, la remise en cause des bienfaits supposés du lait et de la viande ou encore la sensibilité accrue au bien-être animal. Si le "tout végétal" se heurte à des barrières culturelles de taille, le flexitarisme semble s'imposer face aux choix plus radicaux du végétarisme ou du véganisme. L’offre de substituts aux protéines animales en rayon s’est ainsi nettement étoffée ces derniers mois sous l’impulsion des industriels comme des distributeurs.

Attirées par le potentiel de croissance de ce marché, les grandes enseignes de la distribution ont joué un rôle précurseur en lançant leurs premières références veggie dès 2015, comme Carrefour Veggie. Les grands groupes industriels, comme Danone, Nestlé ou Fleury Michon n’ont pas tardé à suivre. Souvent positionnés sur des marchés en perte de vitesse, tels que les produits laitiers ou carnés, ils voient dans le végétal un moyen de diversifier leur offre. Dans les circuits de distribution généralistes, le rapport de force s'est ainsi inversé avec les acteurs historiques comme Triballat Noyal, Wessanen ou Nutrition et Santé qui ont été sérieusement bousculés. Depuis 2016, le secteur a également vu l’éclosion de nombreuses start-up spécialisées dans les produits végétariens et végans, comme Funky Veggie ou Ici&là. Grâce à un travail marketing poussé et à une promesse de valeur très large, certaines d’entre elles sont parvenues à intégrer les rayons des grandes surfaces alimentaires.

Malgré cette effervescence, les steaks, boissons et autres desserts végétaux ne constituent encore qu’un marché de niche. La croissance future des ventes reposera alors en grande partie sur le nombre de produits référencés. Cela pourra passer par l'extension de l'offre, la conquête de nouveaux segments comme les conserves ou les surgelés, ainsi que la mise en avant de l'offre par le biais d'enseignes spécifiques chez les distributeurs. L’élargissement du socle de consommateurs est également une des clés du succès. Dans cette optique, la pluri-labellisation devrait permettre d'accroître la porosité entre les différents segments de marché de l’alimentation non conventionnelle, du bio au sans gluten en passant par le sans lactose. Pour les marques s'adressant aux flexitariens, le bio est en effet beaucoup plus discrimant que des mentions comme le Label V. On l’aura compris, les produits végétariens sont en passe de s’affranchir de leur rôle de substitut pour se constituer une identité propre, que les industriels comme les distributeurs ont intérêt de développer pour capter davantage de valeur.



En savoir plus

Mots clés : DistributionAlimentationGrande distributionVégétarienVegan

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier