La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Le marché de l’assurance...
https://player.vimeo.com/video/306797946?autoplay=1 Cathy-Alegria-Le-marche-de-l-assurance-construction-306345098.jpg
15/02/201903:10

Les défaillances n’en finissent plus sur le marché de l’assurance construction. Gable, Elite, Alpha Insurance et dernièrement le danois Qudos Insurance ont été mis en liquidation. Autant de bonnes nouvelles pour les acteurs historiques. Car moins d’intervenants c’est moins de pressions concurrentielles et une plus grande latitude pour défendre les prix selon l’étude Xerfi France. Il y avait urgence dans ce domaine car ceux-ci ont longtemps baissé dans un contexte de conjoncture morose du bâtiment et de sinistralité galopante. À tel point que les cotisations en valeur ont chuté de 16% entre 2008 et 2017. Forts de leur expertise en construction et d’une solide assise financière, les acteurs historiques sont bien armés pour capter les nouvelles souscriptions à venir, envisager un rehaussement des primes et reprendre les contrats en déshérence. Pour continuer d’exercer, les entreprises de la construction n’ont d’autre choix, en effet, que d’assurer de nouveau leur activité. Au cours des derniers mois, ces dernières se sont donc tournées vers les assureurs traditionnels, moins susceptibles de faire faillite. Les spécialistes de l’assurance construction ont donc profité d’un véritable effet d’aubaine puisqu’aux nouvelles cotisations se sont greffées les reprises de milliers de contrats d’assurance. Des conditions de marché plus favorables qui commencent d’ores et déjà à attirer les convoitises à l’instar de CNA Hardy et l’assureur allemand Ergo tout récemment positionnés sur ce segment.


Loin d’être figées, les assurances et garanties en construction évoluent en fonction des nouveaux usages et besoins dans le secteur de la construction, à commencer par le développement du bâtiment performant. Les constructeurs multiplient en effet les innovations pour se conformer aux nouvelles réglementations énergétiques. Dans ce contexte, les acteurs de l’assurance construction, se mettent au diapason en généralisant les garanties spécifiques destinées à couvrir les nouveaux risques. Le courtier grossiste April Partenaires a par exemple développé Probat Eco Énergie, une offre d’assurance décennale destinée aux artisans labellisés RGE, « Reconnu garant de l’environnement ». Au-delà des enjeux environnementaux, les assureurs s’adaptent également aux évolutions technologiques qui touchent le secteur du bâtiment, en particulier le développement de la maquette numérique. Celle-ci est en effet à l’origine de nouveaux aléas liés par exemple à la maîtrise des données du chantier. De nouveaux risques sur lesquels commencent à se positionner certains assureurs comme SMABTP et sa garantie TRC Cyber. Au-delà de l’assurance obligatoire, un marché en repli où le potentiel d’innovation est intrinsèquement limité, c’est bel et bien sur le terrain des garanties complémentaires que les assureurs chercheront de nouveaux relais de croissance à l’avenir. D’autant que la plupart des assureurs essaient désormais de multi-équiper leur clientèle en investissant la sphère privée des professionnels.


En savoir plus

Mots clés : Bâtiment / ConstructionBanque, finance, assuranceAssuranceBâtimentConstructionRisque

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier