La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
https://player.vimeo.com/video/338240781?autoplay=1 Cathy-Alegria-Le-marche-de-l-automedication-a-l-horizon-2022-306345753.jpg
26/06/201903:16

En plein débat sur le possible déremboursement de l’homéopathie, le marché de l’automédication est à la recherche d’un second souffle selon l’étude Xerfi France. C’est un fait : les médicaments conseils peinent à convaincre les consommateurs dans la sphère du selfcare. En effet, depuis 2008, le marché affiche une trajectoire heurtée et peu dynamique. Il est en effet contrarié par de nombreux freins d’ordres structurels : patients peu familiarisés au financement de leurs dépenses de santé, absence de volonté politique de développer l’automédication ou encore image dégradée de ces médicaments accessibles sans ordonnances. Côté vente en ligne, force est de constater qu’il n’y a pas eu d’engouement des pharmaciens ni des patients. En revanche, les produits frontières hors-AMM tels que les compléments alimentaires affichent une santé éclatante.


Pour autant, les acteurs du marché ne manquent pas d’atouts. Ils peuvent notamment capitaliser sur des marques fortes pour se développer. Pour ce faire, ils s’appuient sur des logiques d’approfondissement et d’élargissement des gammes, logiques réalisées sous une marque unique afin de faire bénéficier à ces produits de la notoriété et de l'image de la marque ombrelle. Désormais, ces stratégies « débordent » de plus en plus du côté du hors AMM. Pour leur part, les grands leaders mondiaux de l’automédication disposent de toutes les cartes pour tirer parti de l’éventuelle autorisation de la distribution de l’automédication en grandes surfaces comme préconisée par la Commission européenne en 2019 : leurs stratégies sont en effet compatibles avec les logiques de la grande distribution. En France, la plupart d’entre eux ont déjà un pied dans ce monde avec des produits nettoyants ménagers et d’entretien de la maison pour Reckitt Benckiser ou des produits d’hygiène et cosmétiques pour Johnson & Johnson. Toutefois, cette libéralisation a peu de chance de se concrétiser, les autorités françaises ayant invoqué une fin de non-recevoir…


Dans ce contexte globalement peu propice à l’expansion de l’automédication, la légitimation du rôle du pharmacien dans la chaîne de santé publique apparaît comme une facette essentielle pour un redémarrage pérenne du marché. Je pense en particulier à la consécration du rôle du pharmacien dans le parcours de soins via le décret « conseils et prestations » contenu dans la loi HPST de 2009. Ce mouvement est de nature à réhabiliter les stratégies marketing des laboratoires à destination des pharmaciens et à faire le jeu des acteurs de moindre envergure. Face à la puissance des stratégies marketing des géants mondiaux, la légitimité et le conseil du pharmacien apparaissent finalement comme un levier central de différenciation pour toutes les autres catégories d’acteurs du marché OTC. Des acteurs qui pourront également tirer profit du développement à marche forcée des concepts d’enseignes de pharmacie, concepts au sein desquels l’OTC tient une bonne place…


En savoir plus

Mots clés : Santé : Services et industriePharmacieMédicamentsStratégieAutomédicationConsommateur

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier