La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Les réseaux mandataires dans...
https://player.vimeo.com/video/233637449?autoplay=1 Cathy-Alegria-CAL-Les-reseaux-mandataires-dans-l-immobilier-6680.jpg
11/10/201703:30

Les réseaux mandataires continuent de gagner du terrain sur les agences immobilières traditionnelles. Leur part de marché frôle désormais 10% des ventes de logements, en hausse par rapport à 2016 selon l’étude Xerfi France. Ils sont en effet solidement installés sur les transactions, cœur de métier des agences, et cela malgré l’absence de réseaux physiques. Ils misent aussi clairement sur Internet pour séduire des clients à la recherche d’un parcours immobilier davantage digitalisé, moins ancré sur les réseaux physiques. Ce succès tient également aux taux de commission plus faibles proposés par certains réseaux mandataires. Et leur modèle économique s’inscrit tout à fait dans la tendance actuelle d’exercice individuel d’une activité professionnelle.

 

Pour autant, la bataille avec les acteurs traditionnels n’est pas terminée. Ces derniers ont en effet musclé leurs stratégies numériques avec, à la clé, refonte des sites, travail sur l’image et la vidéo, géolocalisation ou encore avis clients. De quoi durcir la concurrence sur la Toile pour les mandataires. C’est d’autant plus vrai que le secteur se caractérise par l’arrivée continue de nouveaux entrants. Sur les 83 réseaux actifs, recensés par l’étude Xerfi France, la moitié n’existait pas il y a 5 ans. Plusieurs cas de figure coexistent en réalité comme les réseaux créés ex-nihilo et les agences qui se développent avec des agents mandataires pour avoir un rayonnement régional. Enfin, il y a les enseignes étrangères qui démarrent leur activité en France en utilisant partiellement ou complètement le système des mandataires. On comprend alors que ce flux soutenu de nouveaux entrants maintient la pression concurrentielle à un niveau élevé, même si les réseaux leaders comme I@D France, OptimHome, Safti ou CapiFrance conservent bien sûr une longueur d’avance.

 

Dans ce contexte d’activité bien orientée mais de concurrence exacerbée, les grands réseaux se battent sur plusieurs fronts. Tout d’abord, ils recrutent de nouveaux agents pour améliorer leur maillage territorial, réaliser davantage de ventes et donc aussi amortir les coûts de structure. Ils ne négligent pas non plus de communiquer autour de leur marque pour accroître la notoriété de l’enseigne. Et, surtout, ils innovent avec, par exemple, des outils marketing innovants et un site web efficace pour soutenir les efforts de leurs agents sur le terrain. Tout cela suppose des investissements soutenus et réguliers. C’est le sens de l’arrivée de nouveaux actionnaires, chez I@D France par exemple, ou des alliances, comme celle entre Safti et Megagence dans une structure commune. Enfin, les réseaux mandataires misent également sur l’international comme relais de croissance. Leur modèle est en effet assez facile à dupliquer, à condition de l’adapter aux législations locales régissant les activités immobilières.

 

Cathy Alegria, Les réseaux mandataires dans l’immobilier, une vidéo Xerfi Canal Economie.


En savoir plus

Mots clés : Immobilier

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier