La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Le marché de la maintenance...
https://player.vimeo.com/video/265554303?autoplay=1 Cathy-Alegria-CAL-Le-marche-de-la-maintenance-industrielle-7519.jpg
07/06/201803:19

La maintenance industrielle va-t-elle échapper aux acteurs historiques ? Ce risque est aujourd’hui loin d’être nul car les solutions de maintenance prédictive, en cours de déploiement au sein des métiers de la maintenance, modifient potentiellement les règles du jeu concurrentiel…

 

Pour l’heure, ils profitent pleinement du retour en grâce de l’industrie française. Leur chiffre d’affaires a ainsi augmenté de 4% en 2017 selon l’étude Xerfi France, soit un dynamisme inédit depuis 2011. L’amélioration de la conjoncture dans l’industrie s’est aussi accompagnée d’un rétablissement des marges des entreprises : cela signifie que les entreprises du secteur ont pu revaloriser dans une certaine mesure leurs tarifs. Fait nouveau : le solde de créations d’usines dans le pays est redevenu positif en 2017. Enfin, les investissements des sociétés industrielles ont également retrouvé de l’allant, tirés notamment par la transition vers l’industrie 4.0. L’exercice 2017 a donc été bien orienté pour les acteurs de la maintenance industrielle. Et selon cette étude, les perspectives d’ici 2020 s’annoncent globalement au beau fixe.

 

L’irruption de nouvelles technologies dans les métiers de la maintenance pourraient toutefois rebattre les cartes. Je m’explique. Comme la réalité augmentée, les solutions de maintenance prédictive augurent une nette amélioration des travaux de maintenance. Elles permettent en effet d’anticiper les interruptions de production et de remplacer les pièces d’usure au meilleur moment. À la clé : des services à plus forte valeur ajoutée pour les clients. Le problème c’est que les solutions de maintenance prédictive ont largement été investies par des acteurs parfois exogènes au marché comme General Electric, IBM, PTC ou Schneider Electric. Des acteurs qui pourraient alors capter une part substantielle de la valeur créée au détriment des intervenants traditionnels c’est-à-dire des indépendants, comme ADF, des filiales de groupe de BTP ou d’énergie (comme Engie) ou encore des spécialistes du génie électrique comme Spie.

 

Au-delà de l’arrivée de nouveaux entrants, les solutions de maintenance prédictive favorisent également une ré-internalisation de la maintenance par les groupes industriels eux-mêmes. Dès lors, les intervenants historiques tentent de renforcer leur position. Ils travaillent d’abord à améliorer la productivité des salariés en recourant justement aux nouvelles technologies mais aussi en mettant l’accent sur la formation et la fidélisation du personnel. Ils développent également des prestations à plus forte valeur ajoutée. Certes, la technologie y joue un rôle important. Mais quelques acteurs misent aussi sur le conseil et la gestion de projets clés en main. Enfin, quelques-uns ont engagé un mouvement de consolidation de leur marché via des opérations de croissance externe comme Endel-Engie, Ortec ou Gérard Perrier Industrie. Bref, vous aurez compris que les professionnels du secteur ne restent pas inactifs face aux bouleversements engendrés par l’essor de la maintenance prédictive…


Mots clés : IndustrieServicesIndustrieConcurrenceMaintenancenouvelles technologiesMaintenance industrielle

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier