La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
https://player.vimeo.com/video/218008434?autoplay=1 Damien-Festor-DFE-Le-marche-de-l-automedication-6283.jpg
12/06/201703:15

Le marché français de l’automédication est entre deux eaux selon l’étude Xerfi-Precepta. Comme vous pouvez le voir sur ce graphique, il a certes bondi de plus de 3% en 2016 après une hausse de plus de 5% en 2015. Mais cette performance doit beaucoup à l’incidence des pathologies hivernales, au déremboursement de certains traitements contre l’arthrose ou encore à la réorganisation autour de l’OTC strict des gammes Doliprane et Efferalgan, respectivement de la part d’Upsa et de Sanofi. N’oublions pas non plus les incertitudes et les risques réglementaires qui pèsent sur ce marché et qui résultent des importantes stratégies d’extension de marques ombrelles aux compléments alimentaires et aux dispositifs médicaux.

 

En réalité, en s’inscrivant dans le champ élargi du selfcare, les acteurs du marché OTC prennent le risque de voir les règles du jeu changer. Deux scénarios sont en effet possibles selon l’étude Xerfi-Precepta : la dérégulation de la distribution qui fragiliserait alors le monopole des pharmaciens et un risque d’encadrement plus strict des marques. Deux scénarios qui impacteront les géants mondiaux de l’OTC comme Bayer, Johnson & Jonhson ou GSK. Dans le scénario d’un encadrement accru des marques, ces groupes seront pénalisés pour deux raisons. D’abord, toute contrainte en matière de communication est un obstacle à leur logique de domination par la taille. Ensuite, ces géants recourent massivement à des stratégies de marques ombrelles pour des compléments alimentaires, des dispositifs médicaux ou encore de la dermocosmétique. Le scénario de la dérégulation de la distribution est en revanche une formidable aubaine pour eux car il revient à supprimer le monopole des pharmaciens. Or, n’oublions pas que leurs stratégies sont les plus compatibles avec celles de la grande distribution compte tenu de la globalisation de leur activité. Quant aux autres opérateurs (laboratoires de petite et moyenne taille, génériqueurs ou encore spécialistes des médecines douces), l’autorisation de l’OTC en grande surface serait pour eux le pire des scénarios.

 

En plus de la forte présence des géants de l’OTC, les génériqueurs se sont très nettement renforcés sur ce marché. Résultat, ils représentent aujourd’hui plus d’un tiers des ventes en valeur sur certains segments. Face à l’assaut des génériqueurs, les autres acteurs ont néanmoins plusieurs cartes à jouer. C’est ainsi que les généralistes de l’officine (comme Pierre Fabre ou Cooper) doivent accélérer en matière d’innovation, en occupant les niches délaissées par les leaders et les génériqueurs. Les tenants de l’automédication médicalisées (comme Servier ou Ipsen) doivent, eux, repenser leur marketing autour de démarches plus globales d’accompagnement et de services aux patients, grâce aux outils en ligne. Quant aux groupements de pharmaciens ayant investi l’OTC sous la forme de MDD pour leurs membres ou clients pharmaciens (à l’image de Pharmacie Référence Groupe ou Népenthès), ils devront renforcer l’attractivité de leur enseigne auprès du grand public. Les spécialistes des médecines douces (tels que Boiron ou Arkopharma) seraient pour leur part inspirés d’approfondir leurs particularités identitaires. Enfin, Sanofi, le leader du marché OTC en France, est difficile à classer car il mise sur plusieurs tableaux à la fois. En tout état de cause, encore largement composé d’acteurs indépendants, le marché de l’automédication est un terrain favorable aux opérations capitalistiques et de consolidation selon les experts de Xerfi-Precepta.

 

Damien Festor, Le marché de l’automédication, une vidéo Stratégie et Management.


En savoir plus

Mots clés : Santé : Services et industrieMédicamentsSantéMarché SecteurEtude

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier