La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Les médicaments génériques
https://player.vimeo.com/video/139459802?autoplay=1 Damien-Festor-Les-medicaments-generiques-4058.jpg
12/10/201502:33

Le marché des médicaments génériques est à un tournant ! C’est ce que soulignent les experts de Xerfi dans la dernière étude publiée sur ce secteur. En 2014, les ventes de médicaments génériques remboursables en France ont reculé pour la première fois, enregistrant une baisse de 4% en valeur. Mais cette baisse ne devrait pas se confirmer en 2015 et au-delà, bien que le redémarrage soit difficile. En fait, si 2015 est une année charnière, c’est surtout en raison de la mise en place du plan d’économie et de promotion des génériques qui doit s’étaler jusqu’en 2017, de l’obligation de prescrire en dénomination commune internationale, ce qu’on appelle la DCI, et enfin du relèvement du plafond légal des remises concédées aux pharmacies.

De tels changements accélèrent la reconfiguration du paysage concurrentiel, une reconfiguration d’ailleurs déjà bien entamée. En 2014, les rachats de portefeuilles de génériques et les velléités de méga-fusions se sont multipliés. Par exemple, l’américain Mylan et l’israélien TEVA, deux groupes du top 5 mondial des médicaments génériques, se sont montrés particulièrement actifs sur ce plan-là. Dans le même temps, on assiste à une montée en puissance des génériqueurs indiens qui affichent leurs ambitions hors de leurs frontières. Par exemple, les indiens Aurobindo et Sun Pharmaceutical Industries ont pris position en France. L’explication de ce mouvement de consolidation, c’est que l’une des principales sources d’avantage concurrentielle est la capacité des génériqueurs à accorder des remises. Or, ces remises dépendent essentiellement de l’effet volume et de la stricte maîtrise des coûts.


Dans ce contexte, les laboratoires pharmaceutiques présents sur le marché des génériques n’ont donc pas d’autres choix que de rester à l’offensive. Ils suivent donc un certain nombre d’axes de développement, décryptés par les experts de Xerfi dans l’étude. Pour s’imposer sur le marché, ils misent notamment sur une politique commerciale forte puisque, vous l’aurez compris, le jeu concurrentiel se porte essentiellement sur le terrain des avantages commerciaux concédés aux officines. Citons aussi parmi les axes de développement : l’extension de la couverture des marchés internationaux, ainsi que l’investissement dans l’outil productif interne. L’objectif est là d’exploiter des économies d’échelle, mais aussi de renforcer leurs capacités de développement sur de nouveaux segments, comme celui des biosimilaires, à savoir des copies de médicaments biologiques de référence  dont le brevet est tombé dans le domaine public.


Damien Festor, Les médicaments génériques , une vidéo Xerfi Canal TV


En savoir plus

Mots clés : Santé : Services et industrie

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier