Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Le courtage d’assurances à l’heure des grandes manœuvres

Publié le mardi 12 octobre 2021 . 2 min. 50

https://player.vimeo.com/video/613394941?autoplay=1 Diane-Michaud-Le-courtage-d-assurances-a-l-heure-des-grandes-manœuvres-306348512.jpg picto
Voir plus tard
Partager
Imprimer

Le courtage d’assurances est le théâtre de mariages et rapprochements en tous genres selon la dernière étude Xerfi Precepta. Un mouvement de consolidation persistant et qui n’a même pas entamé l’appétit des investisseurs. C’est bien ce qu’illustre le prochain mariage entre Siaci Saint Honoré et Burrus. Accompagné par un consortium d’investisseurs, ce mariage doit donner naissance au nouveau leader tricolore. A moins, bien sûr, d’un veto de Bruxelles.


Au-delà de cet exemple, la multiplication des opérations de croissance externe est le résultat d’un environnement de plus en plus complexe. Et ce, quelle que soit la catégorie de courtiers d’assurance considérée. C’est ainsi que les grands noms du courtage se heurtent à un durcissement inédit des conditions de marché en risques d’entreprises. Pour leur part, les courtiers de proximité, moins bien armés face à l’inflation réglementaire, font face à une concurrence accrue. Mais tous les cabinets doivent accélérer leur digitalisation face à la percée des AssurTech. Tous doivent également composer avec le retour des assureurs aux fondamentaux techniques. A ce titre, l’étude Xerfi-Precepta analyse les défis et enjeux à relever par la profession et propose un scénario prospectif sur l’évolution du jeu concurrentiel. Les forces en présence sont notamment passées au crible avec un classement des principaux courtiers d’assurances.


Face aux enjeux soulevés ou renforcés par la crise, l’étude détaille les priorités stratégiques des courtiers d’assurances. Quels sont les axes de diversification des acteurs en matière de portefeuilles d’activités et de cibles de clientèle ? Sur quels nouveaux métiers tentent-ils de se positionner ? Quelles sont les initiatives récentes dans les dispositifs de proximité et la digitalisation, désormais quasi incontournable ? Pour répondre à ces questions, l’étude Xerfi Precepta fait le point sur les principaux axes de développement des courtiers d’assurances :


• Premièrement : les logiques de diversification à géométrie variable en termes d’assurances, de profils clients, de compétences ou encore de métiers exercés. Les experts de Xerfi se sont notamment penchés sur Finaxy Group qui conforte son profil de multi-spécialiste à coups de d’opérations de croissance externe.
• Deuxième axe : l’innovation produit et l’enrichissement des services proposés. Un focus sur le déploiement par Gras Savoye d’un service de téléconsultation augmentée est ainsi proposé dans l’étude.
• Troisièmement : l’amélioration des dispositifs de proximité comme par exemple l’ouverture d’agences ou des acquisitions de structure locale


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :