Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Le self-stockage pourrait séduire de nouveaux investisseurs en quête de diversification de leur portefeuille d’actifs immobiliers face à la morosité possiblement durable des segments commerces et bureaux. C’est une bonne nouvelle à l’heure où les enseignes sont lancées dans d’ambitieux plans de développement, en propre comme en franchise. Le parc de centres continue en effet de croître à un rythme soutenu en France selon la dernière étude Xerfi-Precepta sur le secteur et intitulée « L’essor du marché du self-stockage à l’horizon 2023 ». Et ces nouveaux projets sont portés tant par les acteurs existants que par de nouveaux entrants.

Les acteurs du self-stockage doivent malgré tout rester attentifs aux évolutions de leur environnement économique et concurrentiel. Citons entre autres les risques sur la santé de la clientèle de professionnels (petites entreprises et grands comptes) au cours des prochains mois, une possible remise en cause de la croissance de la population des grands métropoles après la crise, ou encore une forte compétition alimentée notamment par des challengers ambitieux. L’étude Xerfi propose à ce titre une analyse complète et détaillée des forces concurrentielles à l’œuvre sur ce marché.

Finalement, quels sont les leviers de croissance et de rentabilité privilégiés par les acteurs ? Et quelles sont les réelles perspectives du marché d’ici 2023 ? Pour répondre à ces questions, l’étude Xerfi-Precepta a analysé les stratégies des principaux acteurs. Tout d’abord, la crise semble avoir donné un coup de fouet à la transformation numérique des self-stockeurs, qui renforcent leurs actions de marketing digital et s’équipent en logiciels pour optimiser la gestion de leurs centres. D’autres stratégies offensives sont mises en place, comme la diversification vers des activités connexes ou encore le ciblage de la clientèle professionnelle avec des services dédiés, comme le fait Une Pièce en Plus. Par ailleurs, l’ouverture de nouveaux centres reste au cœur des stratégies. L’étude distingue à ce titre trois modes de développement : intégré, en partenariat ou mixte. Elle offre également un zoom sur le développement accéléré de l’offre discount de Selfstock.com grâce à un modèle industrialisé. Des acteurs français s’implantent également sur les marchés étrangers, à l’image de Homebox dans la péninsule ibérique.


Publié le lundi 28 juin 2021 . 2 min. 33

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :