La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Le marché de la finance...
https://player.vimeo.com/video/235534303?autoplay=1 Jeremy-Robiolle-JRO-Le-marche-de-la-finance-solidaire-6739.jpg
22/11/201702:46

La finance solidaire est un marché porteur en France, selon la dernière étude Xerfi France qui lui est consacrée. Jugez plutôt. Les encours des placements solidaires ont enregistré des taux de croissance à deux chiffres ces dernières années. Et l’Hexagone compte plus d’un million d’épargnants solidaires. Alors bien sûr, les avantages fiscaux et les efforts des acteurs pour enrichir leur offre expliquent en partie le succès de ces produits. Mais pas seulement. L’épargne salariale, qui représente les deux-tiers du marché, est le principal moteur de croissance de la finance solidaire. Depuis 2010, les entreprises doivent en effet proposer un fonds solidaire dans leur dispositif d’épargne salariale. Le marché profite également d’un environnement favorable. Je veux parler de la faiblesse des taux de rendement des produits d’épargne classique et du regain de solidarité dans la société. Sans oublier l’essor des plateformes de financement participatif, qui proposent d’investir directement dans des entreprises solidaires.

 

Mais les opérateurs vont devoir se retrousser les manches pour démocratiser la finance solidaire. Certaines plateformes, comme par exemple, Babyloan, Spear ou encore Fadev ont engagé une démarche de labellisation auprès de Finansol. D’autres devraient suivre. Outre qu’il permet de gagner la confiance des épargnants, le label de Finansol permet aux produits d’épargne solidaire de gagner en visibilité. Actuellement, plus de 140 placements ou acteurs sont labellisés par Finansol. Acteur de référence dans la finance solidaire, ce dernier multiplie également les opérations événementielles. L’association est aussi très active auprès des pouvoirs publics. Elle se mobilise désormais en faveur d’une mesure qui obligerait chaque assureur-vie à proposer au moins un contrat solidaire dans sa gamme De quoi porter la finance solidaire à un nouveau sommet.

 

En réalité, c’est l’ensemble des acteurs de la profession qui se mobilisent pour promouvoir la finance solidaire. Il est vrai que cette dernière s’inscrit dans la démarche RSE mise en place par de nombreux opérateurs, en particulier les banques et les assurances. A titre d’exemple, BNP Paribas, bien positionnée comme grande banque d’affaires, mise sur la finance solidaire pour rattraper son retard par rapport à certains de ses concurrents en matière de RSE. La Maif apporte, elle, son soutien à l’organisation par Finansol des Grands prix de la finance solidaire. Pour les professionnels, les ambitions sont multiples : élargir sa cible de clientèle ou encore se faire connaître dans le monde associatif. Mais surtout, alors que la finance reste encore très critiquée, s’appuyer sur la finance solidaire est un bon moyen de redorer son image. Mais pour accroître la notoriété des produits auprès du grand public, d’importants efforts de communication sont encore nécessaires.

 

Jérémy Robiolle, Le marché de la finance solidaire, une vidéo Xerfi Canal Economie.


En savoir plus

Mots clés : Banque, finance, assurance

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier