Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Le marché de la signalisation et des équipements de la route

Publié le mardi 29 mai 2018 . 2 min. 51

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Et si les fabricants de signalisation routière voyaient enfin le bout du tunnel. Les pouvoirs publics ont finalement débloqué des fonds d’urgence, après des années de sous-investissement, pour les autoroutes et les nationales. L’abaissement de la vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires nécessite également de changer 20 000 panneaux, une aubaine pour les équipementiers spécialisés... Dans ces conditions, les perspectives s’annoncent très favorables d’ici 2020 pour l’activité des entreprises du secteur, activité qui était déjà repartie à la hausse depuis 2016 selon l’étude Xerfi France. Seule ombre au tableau, et de taille : la rénovation des routes est éminemment politique. Son financement est de fait tributaire des décisions des pouvoirs publics mais aussi d’acteurs privés. À titre d’exemple, les équipementiers de la route suivent de près les négociations très serrées entre l’Etat et les concessionnaires d’autoroutes.

 

Avec l’arrivée de la voiture intelligente, le marché de la signalisation et des équipements de la route doit également prendre le virage du numérique. C’est même une véritable course technologique qui est en train de s’enclencher. Une course technologique qui mettra les équipementiers aux prises avec d’autres acteurs privés, comme par exemple les constructeurs ou les groupes IT, dotés d’une force de frappe bien supérieure. Dans ces conditions, les fabricants devront développer des solutions innovantes. Déjà, certains proposent des dispositifs « nouvelle génération », comme les panneaux alimentés par l’énergie solaire et équipés de LED, capables d’afficher plusieurs niveaux de vitesse. Demain, avec la voiture intelligente, ils devront passer à la vitesse supérieure en proposant des systèmes connectés capables de répondre aux capteurs numériques embarqués des véhicules.

 

Cette transformation aura inévitablement des effets sur le modèle des acteurs de ce marché. En réalité, la digitalisation de l’offre et l’hyperconnexion des équipements de la route pourraient le transformer de façon radicale. En clair, les acteurs pourraient bien troquer leur statut de simple industriel de la signalisation routière pour celui de prestataire de services clés en main. Je veux dire qu’ils assureraient alors la fabrication et la pose des équipements mais aussi la maintenance et l’exploitation. Les équipementiers deviendraient en fait les gestionnaires d’un parc d’équipements routiers connectés, intelligents et pilotables à distance. Ce qui aurait pour conséquence de modifier leur mode de rémunération. Celui-ci ne reposerait plus sur la vente d’un produit mais plutôt sur son usage sous la forme de locations ou de redevances. De quoi assurer des revenus plus réguliers aux opérateurs, qui pourraient alors s’affranchir des décisions d’investissement des pouvoirs publics…


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER