Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

https://player.vimeo.com/video/123461436 L-evolution-de-l-emploi-les-tendances-longues-2502.jpg picto
Voir plus tard
Partager
Imprimer
Sur les 36,9 millions de Français âgés de 15 à 64 ans, 22,6 millions avaient un emploi en 1992 soit un taux d'emploi de 61,3%. Cet indicateur de taux d'emploi est défini par le BIT, le bureau international du travail. Un indicateur en baisse jusqu'en 1994 où il tombe à son plus bas historique (60,5%). Trois forces ont pesé :

1- l'allongement de la durée des études qui retarde  l'entrée des jeunes sur le marché du travail.
2- l'abaissement de l'âge de la retraite et la multiplication des plans de préretraite.
3- l'impact de la crise sur le marché du travail qui pousse le nombre de sans-emploi au-delà de 2,5 millions en 1994.

Ces phénomènes s'estompent par la suite. Le taux d'emploi bénéficie alors pleinement de l'embellie sur le marché de l'emploi. En 1998, il atteint 61,4% et redépasse son niveau d'avance-crise, celui de 1992. S'amorce alors un « bond en avant » qui le fait grimper à 64% en 2003. Contrairement aux évolutions passées, le c?ur de la hausse du taux d'emploi se situe aux âges extrêmes : côté seniors, avec la réforme Balladur sur les retraites qui fait progressivement grimper le nombre de trimestres exigés pour une retraite à taux plein à partir de 1994. Bilan, le taux d'emploi des 55-64 ans gagne 8,4 points à 37%, son plus haut niveau depuis 1983 ! Côté jeunes, la montée en charge des contrats aidés joue à plein : le taux d'emploi des 15-24 ans reprend 2,4 points et passe à 31%. C'est aussi une période de la montée du temps partiel et des contrats précaires comme les CDD ou l'intérim. C'est aussi la montée des politiques d'allègement des charges sur les moins qualifiés. La crise de la nouvelle économie provoque un léger fléchissement entre 2003 et 2006. Mais le taux d'emploi reprend ensuite son ascension. Toutes les classes d'âges en bénéficient et le taux d'emploi s'approche de 65% en 2008, un record depuis le début des années 80 ! Hélas, avec la crise de 2008-2009, il retombe à 64% en 2009. Il est resté stable à ce niveau depuis cette date. Un plateau qui a de quoi surprendre face au climat de crise. Un paradoxe qui confirme que le contenu en emploi de l'activité s'est enrichi. Mais dans le même temps, c'est la qualité des emplois qui s'est appauvrie. La baisse des charges, le statu d'auto-entrepreneur en 2008, la prolifération des CDD de moins d'un mois participent à l'explosion de « mini-jobs » à la française. Et puis, le nouveau recul de l'âge de la retraite avec la réforme de 2010, impacte aussi le taux d'emploi des seniors depuis 2012. Des comparaisons européennes monteraient que compte tenu de la natalité, le tableau français est moins noir qu'on ne le dit.

Le Graphique, L'évolution de l'emploi : les tendances longues, une vidéo Xerfi Canal


Publié le mardi 27 mai 2014 . 3 min. 12

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :