Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Aussi légitimes que peuvent être certaines revendications sociales, rien n’excuse que l’on s’en prenne aux biens et encore plus aux personnes quelle que soit leur fonction, leur mandat, leur race, leur religion. Rien ne justifie que l’on s’en prenne à nos institutions démocratiques.

Le climat de haine, d’attaques ad’hominem, de violence, et d’antisémitisme qui s’est installé dans le pays est intolérable et inadmissible. Nous avons la chance d’être l’un des rares pays au monde à disposer d’une très longue tradition démocratique, que seule la sinistre parenthèse du régime de Vichy a momentanément interrompu. Au moment où partout dans le monde s’instaurent des régimes autoritaires, démagogiques, pseudo-démocratiques, qui ne respectent pas les libertés civiles, ces innommables dérapages soi-disant populistes ne sont plus acceptables en France.

L’expérience historique nous rappelle que tôt ou tard, des groupes organisés, dénués de tout scrupule, entendent tirer parti de la convergence des désarrois hétéroclites d’une partie de la nation. Tôt ou tard, cette colère se cristallise dans un discours antidémocratique et fascisant. Chaque fois, des actes de violence sont mis en œuvre pour intimider et déstabiliser la société. A l’heure des réseaux sociaux, l’unification de ces haines disparates se construit toujours plus vite autour de coupables désignés, stigmatisés, et bien vite verbalement puis physiquement agressés. C’est la bonne vieille recette du bouc-émissaire. 

Il faut que cela cesse, et c'est la responsabilité de chacun d'entre nous. Nous voulons rester une démocratie, respectueuse de tous les hommes et les femmes de ce pays.
Si toute contestation sociale mérite une légitime expression, elle ne doit s’exercer que dans le cadre des lois de la République, le respect de ses valeurs et de ses institutions, la considération due à chaque citoyen.



Publié le lundi 18 février 2019 . 3 min. 16

Téléchargez l'application


Les dernières vidéos
Idées, débats

Les dernières vidéos
de Laurent Faibis

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :