Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Réformer le fichage bancaire des entrepreneurs

Publié le lundi 18 février 2013 . 4 min. 29

Voir plus tard
Partager
Imprimer
Xerfi Canal présente l'analyse de Laurent Faibis, Président de Xerfi

« Il y a quelques années, je participais à un comité d'investissement aux Etats-Unis. Devant nous, un entrepreneur qui avait déjà échoué deux fois, mais qui présentait un bon business plan. Savez-vous la seule question qui intéressait vraiment les investisseurs ? Et bien tout simplement « qu'avez-vous appris de vos échecs pour réussir cette fois-ci ». Oui, on apprend autant, et parfois plus de ses échecs que de ses succès.  Winston Churchill qui s'y connaissait en matière de défaites comme de victoires disait même, je le cite : « le succès c'est d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme ». Une idée qui a du mal à traverser l'Atlantique, et même la Manche. C'est peut-être pourtant ce qu'a compris  la ministre Fleur Pellerin qui a annoncé vouloir réformer le fichage bancaire des entrepreneurs. Il s'agit ni plus ni moins de respecter leur droit à l'échec, et de prendre conscience du gâchis que représente la mise à l'écart de ceux qui ont trébuché par goût du risque. Pour bien comprendre, rappelons que si vous êtes ou si avez été chef d'entreprise, vous êtes peut-être fiché sans le savoir. La Banque de France tient en effet à jour un Fichier Bancaire des Entreprises, le fameux FIBEN. Ce fichier recense toutes les personnes physiques qui exercent une fonction de dirigeant de sociétés ou qui ont la qualité d'entrepreneur individuel. Objectif : évaluer leur capacité à honorer leurs engagements financiers. Entrepreneurs, sachez que vous êtes noté par la Banque de France triple zéro si vous êtes sans tâche, 040 si vous avez été victime d'un dépôt de bilan, et même 050 et 060 si les tribunaux ont estimé que votre responsabilité personnelle est engagée. Une notation qui peut être inscrite selon les cas pour 3 à 5 ans. Certes, la Banque de France insiste sur le fait que cet indicateur n'est pas une sanction, et que les banquiers sont libres de leurs décisions. Mais ficher quelqu'un, c'est souvent stigmatiser un accident de parcours, c'est entretenir la confusion entre l'erreur, la malchance et la faute. Mais surtout, c'est décourager et mettre à l'écart des femmes et des hommes qui ont le culot de prendre de vrais risques. C'est ce que voudrait changer Fleur Pellerin. !!!! Et elle a bien raison. Car à qui est destiné le FIBEN ? Eh bien aux  établissements de crédit. Des banquiers qui face à une création de société ou une demande de crédit ont pour premier réflexe d'aller jeter œil dans ce fameux fichier. Mais il y pire…Plusieurs banques ont en effet pris l'habitude de conserver les fichiers qui ne sont plus à jour. Un chef d'entreprise traînera donc une liquidation au-delà des trois ans d'inscription règlementaire. Il y aurait aussi beaucoup à dire sur ces bases de données privées qui conservent des données sur les entreprises et leurs dirigeants ad vitam aeternam. In fine, un échec passager peut devenir un boulet. Un peu comme si l'on considérait qu'un condamné qui a purgé sa peine de prison n'avait jamais totalement payé sa dette à la société.  Oui, quel gâchis, alors que l'on a tant besoin d'entrepreneurs aguerris pour faire rebondir la France. »

Laurent Faibis, Réformer le fichage bancaire des entrepreneurs, une vidéo Xerfi Canal

Mots clés :

Economie française

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER