La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Les fournisseurs de gaz...
https://player.vimeo.com/video/301218787?autoplay=1 Cathy-Alegria-Les-fournisseurs-de-gaz-naturel-et-d-electricite-a-l-horizon-2021-8233.jpg
10/12/201803:07

Plus de 10 ans après sa libéralisation, le marché de la fourniture de gaz naturel et d’électricité est encore en pleine ébullition selon l’étude Xerfi France. Rien qu’en 2018, cinq acteurs sont venus s’ajouter à la liste des fournisseurs d’énergies. Pourtant, les livraisons d'électricité ont diminué de 0,5 % entre 2016 et 2018 et celles de gaz de presque 2 %. Les efforts réalisés en matière d’isolation des bâtiments et d’efficacité énergétique des appareils de chauffage, en partie grâce au soutien des pouvoirs publics, ont en effet entraîné une réduction significative des besoins énergétiques des ménages et des entreprises. Néanmoins, sur le long terme, l'emploi toujours plus massif de dispositifs électroniques grands publics, de véhicules électriques et de data centers alimentera en partie la demande en électricité.

 

Alors que les livraisons d’énergie ont diminué ces dernières années, le nombre de concurrents n’a fait qu’augmenter. Après les géants du pétrole, comme Total et Eni, les grandes surfaces alimentaires et les opérateurs télécoms affichent leurs ambitions. Ces nouveaux entrants n’hésitent pas à user de stratégies tarifaires agressives pour se faire une place sur le marché. Leclerc en a fait la démonstration avec son prix du kWh inférieur de 20% au tarif réglementé pour les détenteurs de sa carte de fidélité. La rivalité entre les acteurs s’est donc intensifiée, comme en témoigne la forte hausse du taux de switch depuis 2013. Mais de nombreux clients conservent une méfiance vis-à-vis des fournisseurs alternatifs, par peur d'une interruption des livraisons, d'une volatilité des prix, ou d'une dégradation de la qualité de service. Un atout pour les fournisseurs historiques, qui tentent de défendre leur domination. Au premier semestre 2018, EDF fournissait encore presque 80% des sites en électricité tandis qu’Engie s’accaparait 70% de la fourniture de gaz. Ces géants devront cependant se frotter au pouvoir de négociation grandissant des clients, alimenté par les comparateurs en ligne et les achats groupés.

 

Dans ce contexte concurrentiel toujours plus tendu, de nombreux leviers sont actionnés pour poursuivre sur le chemin de la croissance tout en préservant les marges. Le prix reste la clé de l’argumentaire commercial des fournisseurs. Pour offrir des tarifs plus bas, ces acteurs ont tout intérêt à accélérer leur transition numérique. D'une part, le digital permet de réduire les coûts liés à la gestion du service client et des abonnements. Et d'autre part, la généralisation de compteurs communicants facilite la mise en place d'offres tarifaires segmentées dans le temps. L'argument environnemental pèse lui aussi dans la balance. Au-delà du lancement d’offres vertes, un nombre croissant de fournisseurs mise sur la dimension locale des énergies pour se différencier de leurs concurrents. Bref, les transitions numérique et énergétique s'annoncent tant périlleuses que prometteuses pour les fournisseurs.


En savoir plus

Mots clés : Energie / EnvironnementDigitalEnergieEnvironnementElectricitéGaz naturel

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier