La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Les hébergeurs et...
https://player.vimeo.com/video/292283392?autoplay=1 Philippe-Gattet-PGA-Les-hebergeurs-et-gestionnaires-de-data-centers-a-l-horizon-2020-8034.jpg
17/10/201803:07

Les hébergeurs et gestionnaires de data centers se frottent les mains. Après déjà de belles années, leurs perspectives d’activité d’ici 2020 s’annoncent réjouissantes selon l’étude Xerfi France. Il faut dire que les besoins en termes de connectivité et de stockage de données se développent de manière exponentielle. Songez à l’explosion du trafic de données, à l’essor des technologies de traitement des big data et des outils d’intelligence artificielle. Sans oublier l’utilisation croissante de solutions cloud. Une tendance qui pousse les entreprises et les administrations à davantage externaliser leur infrastructure IT. L’objectif est triple : réduire les coûts, accroître la flexibilité et bien sûr garantir des services irréprochables.

 

Face à ces perspectives au beau fixe, le marché français de l’externalisation de l’infrastructure informatique attire un nombre croissant d’acteurs. C’est ainsi que les géants américains Amazon Web Services et Microsoft Azure ont implanté des data centers en colocation sur le territoire. Mais d’autres acteurs préfèrent s’installer dans des pays européens à la fiscalité plus attrayante. C’est le cas de Google ou Oracle qui se contentent de simples points de présence dans l’Hexagone. Idem pour Alibaba et Tencent. Malgré ce déficit d’attractivité du pays, les acteurs de la construction de data centers ne manquent pas d’opportunités. Porté par la hausse des projets en région, le marché du neuf est dynamique. Et la tendance va s’accentuer avec les besoins liés au développement de la ville intelligente et des véhicules connectés. De petits acteurs locaux continuent aussi d’émerger. Quant aux champions tricolores — OVH, Online et DATA4 — ils poursuivent leur développement. Deuxième acteur mondial et numéro un européen de l’hébergement de sites internet, OVH a ainsi engagé un plan de croissance et de transformation très ambitieux pour se hisser parmi les grands acteurs du cloud d’infrastructures.

 
Quels sont alors les atouts des acteurs français de l’hébergement et de la gestion de data centers face aux géants du cloud et de la colocation ? La taille modeste des opérateurs tricolores, à l’exception notable d’OVH, apparaît paradoxalement comme un atout selon l’étude Xerfi France. Une petite taille symbolise en effet la proximité, gage à la fois de sécurité des données et de confiance avec les clients. Une nécessité pour conquérir les PME et ETI, notamment intéressées par la colocation. Sur le segment du cloud, les acteurs français se positionnent surtout sur les solutions sur-mesure pour se distinguer des leaders aux services plus standardisés. D’autres encore jouent la carte de l’accompagnement à l’international de leurs clients ou misent sur l’argument de la confidentialité des données pour tirer avantage du nouveau cadre réglementaire européen : le RGPD.


Mots clés : ServicesHigh techCloudInformatiqueITIAdata centerStockage

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier