Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Les français et leur habitat : Home sweet home

Publié le jeudi 21 mars 2013 . 4 min. 06

https://player.vimeo.com/video/122374933?autoplay=1 Nathalie-Damery-Les-francais-et-leur-habitat-home-sweet-home-1530.jpg picto
Voir plus tard
Partager
Imprimer
Xerfi Canal présente l'analyse de Nathalie Damery, présidente de l'Observatoire Société et Consommation (ObSoCo)

Quel est le rapport des Français à leur habitat ? L'enquête de l'ObSoCo est riche d'enseignements. Et 4 idées majeures s'en dégagent La première : les Français ont une relation très forte à leur habitat. Ils aiment leur logement, ils s'y sentent bien. Le « toit », l'abri, reste le premier symbole de la sécurité, du lieu où on est bien, seul ou à plusieurs. Avoir un « toit », même en location, est un élément de sécurité dans un contexte économique incertain. C'est pourquoi, même si le logement est le premier poste du budget des ménages (avec 19,3% de la consommation), les Français se déclarent à 91% satisfaits de leur habitat. Bref, dépenser pour son logement trouve sa contrepartie dans le fait de s'y sentir bien. Deuxième enseignement de notre enquête. Les Français sont satisfaits de la manière dont leur logement est équipé, dont il est meublé et décoré. Mais des facteurs clivants apparaissent. Par exemple, les femmes sont un peu moins satisfaites que les hommes, en particulier pour ce qui est de l'ameublement. En matière de décoration, les 25-34 ans se déclarent les plus insatisfaits. Et dans l'aménagement, les solos se déclarent les moins satisfaits. Mais les écarts sont modestes. En revanche, les écarts sont bien plus significatifs entre locataires et propriétaires. 92% des propriétaires sont satisfaits de l'équipement de leur logement, contre seulement 83% des locataires. Alors bien sûr, des perceptions négatives ressortent de notre enquête. 19% des personnes interrogées voudraient quitter leur logement. Et pour 16% d'entre elles, le logement est synonyme de dépenses et de soucis. Un portrait en creux de l'insatisfait de son logement se dessine. C'est un locataire qui vit en appartement, seul ou à deux, âgé de 18 à 34 ans. Ce sont aussi des ménages plus âgés aux faibles revenus. Troisième enseignement de notre enquête. Le logement se rattache surtout à la notion d'abri et de cocon. Le logement, c'est le lieu d'excellence de la rassurance. Pour 60% des personnes interrogées, l'habitat est un abri. En clair, l'habitat fournit une protection matérielle. C'est à la fois un patrimoine et une sécurité pour l'avenir, pour les locataires. Mais l'habitat apporte surtout une protection immatérielle. Et à quoi les Français sont-ils le plus sensible chez eux ? Et bien, l' « atmosphère » arrive très largement en tête avec un score de 75 % des personnes interrogées. Ce score devance largement l'intérêt pour l'ameublement et pour la décoration. Un peu comme si les logiques statutaires étaient passées au second plan. Dernière idée forte : la montée des préoccupations santé commence à toucher l'habitat. On le sait, la santé est une aspiration majeure des Français. Monoxyde de carbone, amiante, particules diverses et variées… la liste est longue des dangers qui menacent son intérieur. D'ailleurs, les campagnes de préventions publiques recommandent d'aérer 10 mn par jour. Et il y a aussi pléthore de mises en garde contre la pollution interne. Sur le web, par exemple, un site emblématique s'appelle « La maison-empoisonnée.com ». Le symbole du « logement/abri » commence à vaciller. Difficile à quantifier aujourd'hui, ce phénomène est pourtant une tendance lourde. Une tendance lourde que la sphère marchande devrait prendre en compte. Pourquoi ? Tout simplement pour générer un rapport plus positif entre santé et habitat.

Nathalie Damery, Les français et leur habitat : Home sweet home , une vidéo Xerfi Canal


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER