Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Ces secteurs qui gagnent !

Publié le lundi 25 février 2013 . 3 min. 36

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Xerfi Canal présente l'analyse d'Olivier Passet, directeur des synthèses économiques de Xerfi

Non, n’en déplaise aux cassandres et déclinistes de tous bords, notre économie n’est pas à l’agonie. S’il y on y regarde bien, de nombreux signes démontrent que des secteurs font mieux que résister, et que même des entreprises industrielles ont des stratégies gagnantes. Alors intéressons-nous, une fois n’est pas coutume, à ceux qui vont bien.
Il y a en effet les valeurs sûres, d’une résistance à toute épreuve. Il y a l’aéronautique, certes tout le monde le sait, qui poursuit sa croissance grâce aux pays émergents et aux compagnies low cost. Mais il y a aussi les secteurs qui surfent sur le développement de nouveaux besoins : ceux liés au vieillissement, à l’environnement si l’on regarde l’emploi dans l’hébergement médico-social ou dans la filière propre par exemple. Le secteur du luxe, comme à son habitude, ne connaît pas la crise, et même le noyau dur de la consommation tient bon : grande distribution, service aux particuliers, loisirs.
Dans le B to B tout ne va pas mal non plus. Certains secteurs « opportunistes » prospèrent sur le malheur des autres. Plus d’entreprises en difficulté, cela signifie plus de travail pour les services d’assistance juridique, les activités de gestion ou de comptabilité. Les entreprises ne peuvent pas se passer non plus de certaines activités stratégiques. Les coûts liés à la gestion des systèmes d’informations sont difficilement compressibles.
Mais ce sont les phénix,  les secteurs que l’on croyait en perdition et qui parviennent à vaincre la fatalité, qui retiennent le plus l’attention. En 2012, l’électro-ménager produit en France a connu une croissance supérieure à 5%. On se souvient pourtant qu’il y a 10 ans, Moulinex avait coulé sous la pression des produits à bas prix venus de l’étranger. Mais aujourd’hui, le consommateur recherche la qualité dans ce type de produit. Et le made in France lui permet de bien l’identifier. Quant aux fabricants, ils ont fait des efforts en termes d’innovation et de design.
Plus surprenant encore. Qui aurait misé sur le cuir il y a 10 ans ? Eh bien aujourd’hui, c’est également un secteur en croissance. La filière représentait en 2012 8 000 entreprises, essentiellement de petite taille, 80 000 emplois et 15 milliards d’euros de chiffres d’affaires. Le secteur a su garder ses compétences, se repositionner dans le luxe et conquérir des parts de marché à l’international. Autrement dit, repartir de l’avant en se réinventant. Aujourd’hui, la maroquinerie française réalise 90% de son chiffre d’affaires à l’étranger et se classe deuxième exportateur mondial. 23% des ventes à l’international concernent la Chine et Hong Kong, contre 10% en 2005. Ce qui reste de la chaussure française est aussi très recherché. Les quelques 80 millions de paires exportées en 2011, principalement vers l’Europe, illustrent là encore la renommée du made in France. … Weston à Limoges … Repetto en Dordogne.   Ces exportations ont permis au secteur de résister alors que la demande intérieure s’effondre.
Que dire du secteur des huiles alimentaires ? Secteur mature, sans perspective de développement il y’a encore dix ans…il qui a su réamorcer une croissance sur la diversification et la montée en gamme.
Alors bien sûr, il ne s’agit pas de tomber dans un optimisme béat. Mais tous ces signes indiquent qu’il n’y a pas de fatalité, et qu’il existe des stratégies gagnantes. SI l’on regarde de plus près le tissu économique, le déclin n’est pas une fatalité.

Olivier Passet, Ces secteurs qui gagnent, une vidéo Xerfi Canal


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER