CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL GRATUITEMENT
La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
IQSOG #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#4198a9
ACCUEIL ECONOMIE Décryptage éco Chômage : une autre vérité
https://player.vimeo.com/video/122373395?autoplay=1 Olivier-Passet-Chomage-une-autre-analyse-1501.jpg
05/03/201303:45
Xerfi Canal présente l'analyse d'Olivier Passet, directeur des synthèses économiques de Xerfi

Peut-on rester optimiste quand on regarde la situation de l'emploi en France ? C'est difficile mais pas impossible… Pour cela, il faut regarder l'ensemble des statistiques. Pas seulement les mauvais chiffres de janvier 2013 : 3,17 millions de chômeurs, +1,4% d'augmentation. Si l'on remet ces chiffres en perspective, on peut relever des anomalies qui tempèrent le catastrophisme ambiant. Et pas seulement l'effet statistique du traitement des radiations qui aggrave de moitié la hausse de janvier.
Alors quelles sont ces bizarreries ? Premier point, le rythme du recul de l'emploi reste en-deçà toutes les prévisions. Au dernier trimestre 2012, 28 000 emplois marchands auraient été détruits. Or, les instituts, y compris l'INSEE, tablaient plutôt sur un chiffre situé entre 40 000 et 80 000 destructions par trimestres au tournant de 2012-2013. Et si ce chiffre du dernier trimestre est confirmé, 28 000, c'est nettement moins qu'au troisième trimestre durant lequel 42000 emplois marchands avaient été détruits.
Deuxième anomalie, le rythme de destruction d'emploi n'est pas en ligne avec celui de la progression du chômage. Au sens étroit du terme, le chômage a progressé de 75 000 après  112 000 au 3ème trimestre. Rythme que confirme la statistique de janvier.  Il a progressé même de plus de 100 000 lorsque l'on intègre le halo du sous-emploi au dernier trimestre. Pour réconcilier emploi et chômage, il faudrait supposer que la population active (les candidats à l'emploi) croît au rythme à 200 000 par an…  accélération étonnante en période de crise même si l'on sait que l'âge de la retraite tend à être différé.
En réalité, et c'est la confirmation qu'apportent ces bizarreries, l'ajustement se concentre sur l'intérim. L'emploi permanent, lui, résiste encore assez bien.  Mais sur l'intérim, là encore, on retrouve une tendance qui tranche avec la morosité économique. Il s'agit en effet d'un indicateur avancé de l'emploi car c'est la première variable d'ajustement des grandes entreprises en période de difficultés. Moins de destruction d'emploi intérimaire est un signe positif pour la dynamique future de l'emploi. Or, le recul de l'intérim a atteint -14 000 au 4e trimestre  contre respectivement -18 000 et -31000 aux 2eme et 3eme trimestres.
 

Nous ne relèverions pas ces anomalies s'il n'y avait pas eu de précédents. Ces dernières années, les erreurs se sont multipliées dans les prévisions sur l'emploi…. Une tendance récurrente à la surestimation des pertes. Par exemple, lors de l'effondrement de la croissance en 2008, c'est un million d'emplois en moins qui étaient attendus. La saignée fut moitié moindre à 450 000. Lors de la reprise, tous les instituts pariaient sur une reprise sans emploi, tant la productivité s'était détériorée. Finalement, 270 000 emplois ont été créés de la mi-2009 au début 2012.
Le lien entre emploi et croissance est au fond extrêmement distendu actuellement et se déjoue des régularités que les macro-économistes pensent avoir identifié. Cela confirme encore une fois que le marasme de la croissance zéro recouvre une très forte dispersion de situations au niveau des entreprises et des régions.

Olivier Passet, Chômage : une  autre vérité, une vidéo Xerfi Canal


En savoir plus
Mots clés :

Economie française

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier