Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


De la flexirigidité à la flexisécurité

Publié le mardi 15 janvier 2013 . 3 min. 47

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Xerfi Canal présente l'analyse d'Olivier Passet, directeur des synthèses économiques de Xerfi

« Ça ressemble à de la flexisécurité, ça combine flexibilité et sécurité renforcée comme la flexisécurité… mais ce n'est pas de de la flexisécurité ».
L’accord sur l’emploi validé vendredi par 6 syndicats réanime sans aucun doute le dialogue social. Il ne jouera pas le rôle refondateur des accords de Wassenaar aux Pays-Bas, ou des réformes Hartzen Allemagne. Mais il n‘accouche pas non plus d’une souris. Ce marathon de trois mois a évité le fiasco alors qu’il  risquait de devenir emblématique de notre dialogue impossible, de notre incapacité à agir dans le compromis…. Le gouvernement, ne légifèrera pas comme à son habitude en « voiture balaie de la négociation ». Alors, certes, les syndicats restent divisés, il y accord et non consensus. Certes, cet accord formel deviendra ce que la pratique en fera, ce que la renégociation de la convention Unedic en fera aussi. Incontestablement l’essai reste à transformer….mais que ce soit du côté des salariés ou des entreprises, les lignes ont bougé.
Côté flexibilité d’abord : la possibilité accrue pour les entreprises d'adapter les salaires et  le temps de travail introduit véritablement un élément de flexibilité interne. Les plans sociaux, les restructurations sont facilités et l’insécurité juridictionnelle autour des licenciements réduite… l’expérimentation des CDI intermittent participent aussi, certes timidement, à l’assouplissement des contrats standards….
Côté sécurité, la généralisation de la complémentaire santé dans toutes les entreprises, le maintien des droits santé et prévoyance pendant 12 mois au lieu de 9 pour les chômeurs, la possibilité de recharger ses droits à l'assurance-chômage entre deux emplois rapprochés, la possibilité de transférer et d’utiliser un compte personnel de formation pour les chômeurs… renforcent bel et bien les droits des salariés et plus marginalement des chômeurs.
Ce donnant-donnant ne constitue cependant pas une véritable avancée en matière de flexi-sécurité.  La philosophie de la flexi-sécurité c’est de bâtir un système qui facilite la rotation et la réallocation et des emplois …. En contrepartie de droits à  la reconversion, d’une protection accrue des revenus et des droits sociaux pour les chômeurs et d’une chance accrue de réinsertion. Dans ce système les syndicats cogèrent au plein sens du terme des systèmes de formation et d’assurance chômage… dans ce système mobilité et sécurité constituent des biens collectifs que l’ensemble de la société garantit à travers un financement par l’impôt. Tout est fait pour que celui qui sort du marché… « l’outsider » retrouve au plus vire sa place…
Or à quoi assiste-t-on en France ? La flexibilité gagne un peu de terrain… mais quel est l’objet du troc ? D’autres formes de rigidité. On a surtaxe les contrats courts, on bloque l’accès au marché des chômeurs via des temps partiel court …. On verrouille donc un peu plus les possibilités d’insertion des outsiders. On gagne une complémentaire santé pour tous ceux qui sont dans la place… on étend marginalement le droit individuel à la formation…. Mais on ne remet surtout pas en cause le financement du système en créant un véritable droit universel, dans et hors de l’entreprise, et  financé par l’impôt….
La France a gagné un accord de flexirigidité vendredi… le chemin vers la flexisécurité reste long encore.

Olivier Passet, De la flexirigidité à la flexisécurité, une vidéo Xerfi Canal


Mots clés :

Economie française

x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER