Connexion
Accédez à votre espace personnel
Recevez nos dernières vidéos et actualités quotidiennementInscrivez-vous à notre newsletter
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégies & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Défense : le fossé budgétaire France - Allemagne

Publié le jeudi 29 janvier 2015 . 3 min. 07

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Xerfi Canal TV présente l'analyse d'Olivier Passet, directeur des synthèses de Xerfi

 

Sortir les dépenses militaires des critères de stabilité européens… La proposition revient de façon récurrente. Notre déficit structurel est certes supérieur à celui de l’Allemagne.  De l’ordre de 3 points de PIB en moyenne depuis 10 ans, mais si la France dépensait autant que l’Allemagne, pour son armée, cet écart serait réduit de façon substantielle.
De combien ? Si je me fie au périmètre étroit des dépenses de défense retenu par l’OTAN (hors budget des anciens combattants et hors pensions des militaires retraités),  cet écart est aujourd’hui de l’ordre d’un demi-point de PIB. Si je retiens une acception plus large des dépenses de défense,  incluant toutes les dépenses financées par l’impôt et allouées à la fonction de défense (il s’agit là de la comptabilité fonctionnelle de l’État), cet écart approche de 1 point du PIB.
De quoi, en première analyse,  atténuer de près d’un tiers notre handicap vis-à-vis de l’Allemagne, et nous rapprocher des clous des 3% de Maastricht.
Les arguments, on les connaît. Notre surdimensionnement,  a pour contrepartie une capacité de dissuasion nucléaire et  de projection sur les champs de conflit que les autres pays de la zone euro n’ont pas.  Or cette capacité et les coûts induits, sécurisent l’ensemble du continent.  La France produirait de la sorte un bien collectif européen.
Mais on en voit aussi rapidement les limites :
La France ne peut pas aborder cette question sans évoquer la piste d’un cofinancement européen, un cofinancement qui débouche inévitablement sur la problématique plus large de l’édification d’une défense commune et à terme d’un abandon de souveraineté qu’elle ne souhaite pas.
Difficile ensuite d’aborder la question du fardeau militaire sans prendre en compte tous les avantages que confèrent le développement d’un complexe militaro-industriel dans un pays, même si cette question reste aujourd’hui très controversée dans la littérature économique.
Du coup l’enjeu du débat ne porte plus sur l’ensemble des dépenses militaires, ni même sur l’écart permanent qu’induit notre surdimensionnement, mais sur la question plus ponctuelle du financement de nos opérations extérieures. Dont l’enveloppe ne cesse de croître.
Mais on change alors totalement d’ordre de grandeur.  Même si nos dépenses liées aux opérations extérieures ont dépassé 1,5 milliards d’euros cette année,  explosant l’enveloppe prévisionnelle de 1,1 milliards, les sommes restent inférieures à 0,1% du PIB. Un enjeu appréciable lorsqu’il s’agit de pinailler à la virgule près avec l’Allemagne ou la Commission.   Mais qui reste quand même de second ordre. Or ce n’est que cet aspect des choses que la France met sur le tapis dans le cadre des négociations européennes. Autrement-dit,  l’échappatoire au rigorisme bruxellois ne viendra pas de là.

 

Olivier Passet, Défense : le fossé  budgétaire France -Allemagne, une vidéo Xerfi Canal TV


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Saisissez votre adresse-mail, nous vous enverrons un lien pour définir un nouveau mot de passe.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER