La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés La sous-traitance...
https://player.vimeo.com/video/312688955?autoplay=1 Philippe-Gattet-La-sous-traitance-aeronautique-a-l-horizon-2020-306345200.jpg
22/02/201903:38

La hausse des cadences s’impose comme le principal défi du moment pour les sous-traitants des avionneurs. Rappelons en effet que les carnets de commandes des avionneurs sont pleins, tant du côté d’Airbus que de Boeing, en lien avec l’essor du trafic aérien mondial. Cette montée en charge se concentre notamment sur les livraisons de moyen-courriers comme l’A320 et le B737. La demande reste également positive pour les hélicoptères et les avions militaires comme le Rafale. D’autres programmes sont en revanche à la peine, comme l’A330 ou l’A380. De surcroît, les deux avionneurs, qui se livrent une concurrence acharnée pour continuer d’engranger les commandes, ont pour priorité d’améliorer leur rentabilité. Ils imposent alors à toute leur chaîne de sous-traitants des baisses de prix et une réduction des délais de livraison. L’amélioration de la qualité est aussi à l’ordre du jour. Ils ré-internalisent également la fabrication de certains équipements par des acquisitions ciblées, avec pour objectif de rééquilibrer les rapports de force avec les grands équipements comme UTC et Safran.

Ce durcissement des conditions de marché produit des effets hétérogènes selon le positionnement des sous-traitants. Les spécialistes de l’avionique et des systèmes électriques comme Latelec, Thales Electrical Systems ou Safran Electrical & Power s’en sortent assez bien. En revanche, les fabricants d’aérostructures tels que Stelia Aerospace, Figeac Aéro et Latécoère, sont davantage impactés selon l’étude Xerfi France. Les pressions varient aussi selon la taille de l’entreprise. Car répondre au défi du « produire plus, plus vite, moins cher et mieux » implique des réorganisations et des investissements très lourds et pas toujours soutenables pour les sous-traitants de petite et de moyenne envergure.


Dès lors, pour les PME, atteindre une taille critique s’avère indispensable en leur permettant au passage de se muer en accompagnateurs incontournables des avionneurs. Figeac Aéro, Lauak ou Nexteam Group se sont déjà lancés dans cette course pour devenir des entreprises de taille intermédiaire. D’autres ont choisi la voie du partenariat, à l’instar de six entreprises normandes qui se sont regroupées pour créer le groupement Nadtek. L’innovation de produits représente une autre voie pour rester dans la course et répondre aux attentes des donneurs d’ordres. Expliseat a privilégié cet axe de développement en créant par exemple des sièges ultralégers. Les sous-traitants transforment également leur système de production, en intégrant l’automatisation et la numérisation. L'adaptation de l’outil productif via une délocalisation partielle en Europe de l’Est ou au Maghreb est également étudiée. La diversification des marchés clients, en particulier dans le médical ou l’énergie, et la diversification du portefeuille clients, sont également étudiés. Il s’agit dans ce dernier cas de réduire sa dépendance à Airbus et de se tourner vers Boeing mais aussi Irkut, Embraer, Bombardier et surtout vers le Chinois Comac.


Les sous-traitants français se doivent en effet d’anticiper la montée en puissance inéluctable de l’industrie aéronautique chinoise au sein de laquelle Airbus et Boeing implantent désormais des unités d’assemblage au côté des avionneurs et futurs motoristes locaux…


En savoir plus

Mots clés : IndustrieInnovationAéronautiqueSous-traitancePMERentabilitéAvions

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier