Connexion
Accédez à votre espace personnel
ÉCONOMIE
Décryptages éco Intelligence économique Intelligence sectorielle Libre-propos Parole d'auteur Graphiques Notes de lecture
STRATÉGIE & MANAGEMENT
Comprendre Stratégie & Management A propos du management Parole d'auteur Notes de lecture
IQSOG
RUBRIQUES
Économie généraleFranceEurope, zone euroÉconomie mondiale Politique économique Emplois, travail, salairesConsommation, ménagesMatières premières Finance Géostratégie, géopolitique ComprendreManagement et RHStratégieMutation digitaleMarketingEntreprisesFinanceJuridiqueRecherche en gestionEnseignement, formation
NEWSLETTERS
QUI SOMMES-NOUS ?


Le marché de l’assurance habitation

Publié le vendredi 8 février 2019 . 3 min. 46

Voir plus tard
Partager
Imprimer

Malgré une sinistralité climatique au plus haut, l’assurance habitation demeure un marché à fort potentiel et surtout hautement stratégique. En effet, elle marque bien souvent l’entrée en relation d’un jeune client avec son assureur, tandis que l’essor de nouveaux usages en matière d’habitation (comme la location de vacances entre particuliers ou l’échange de logements) ouvre de nouvelles opportunités de croissance. Le marché est qui plus est structurellement en hausse. D’abord parce que la masse assurable progresse, certes lentement, mais elle progresse. Ensuite parce que les prix augmentent. En 10 ans, ils ont progressé de 37%, en lien avec l’accroissement de la sinistralité consécutive aux inondations, tempêtes ou à la grêle. Cette inflation s’avère nécessaire pour préserver les équilibres techniques des assureurs. Mais depuis 2015, les marges de manœuvre tarifaires sont plus limitées. La faute à un cadre réglementaire plus contraignant avec l’entrée en vigueur de la loi Hamon qui autorise les résiliations infra-annuelles en assurance habitation et qui au final accélère la concurrence par les prix entre acteurs.


Les assureurs se livrent donc à une véritable guerre tarifaire d’autant qu’ils sont de plus en plus nombreux sur le créneau de l’assurance habitation. À ce titre, les acteurs historiques figurent encore parmi les leaders. Ce sont les mutuelles d’assurance comme Covéa, Groupama ou Macif, ainsi que les sociétés d’assurance telles qu’Axa, Generali ou Allianz. Toutefois, les bancassureurs comme le Crédit Agricole Assurances et le Groupe des Assurances du Crédit Mutuel ont envahi le marché. Comment ? En jouant sur les prêts immobiliers, et plus précisément sur l’offre d’un taux avantageux contre le rapatriement du contrat d’assurance habitation. Ils se sont également imposés grâce à la loi Hamon et aux atouts de leur maison-mère qui leur ont permis de proposer des tarifs attractifs. Les assureurs traditionnels voient aussi arriver les mutuelles santé. Citons Radiance Grand-Est Mutuelle ou le groupe mutualiste Aésio qui s’est associé à Thélem Assurances. Les assurtech tels Luko émergent également et cherchent à révolutionner le marché grâce aux nouvelles technologies.


Face à cette concurrence, les assureurs historiques cherchent à se différencier. Axa a lancé une offre haut de gamme ; Macif a enrichi ses garanties avec une assurance scolaire ; tandis que d’autres acteurs comme la Matmut ont décidé de ne pas appliquer de hausse des prix. D’autres pistes de développement sont également possibles. Primo, il s’agit de fidéliser la clientèle en améliorant et en diversifiant ses offres. Matmut et Macif incluent par exemple une garantie inondation dans leurs contrats. Certains acteurs comme Pacifica du Crédit Agricole Assurances, proposent des réparations en nature. D’autres misent sur la prévention, à l’instar d’AXA. Pour optimiser leur efficacité opérationnelle, les assureurs s’appuient sur le digital, et plus précisément sur les assistants virtuels ou sur le caractère multicanal de leur réseaux de distribution. Autre levier de croissance pour les assureurs : l’économie collaborative. Thélem Assurances propose déjà une offre couvrant la colocation, ainsi que l’échange ou la location de logement. Enfin, les assureurs peuvent transformer la menace des assurtech en opportunité via des alliances comme l’ont fait par exemple La Parisienne Assurances et Swiss-Re avec Luko.


x
Cette émission a été ajoutée à votre vidéothèque.
ACCÉDER À MA VIDÉOTHÈQUE
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal :
Déjà utilisateur
Adresse e-mail :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple adresse-mail / mot de passe n'est pas valide  
  CRÉER UN COMPTE
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Adresse e-mail :

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Xerfi Canal utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi Canal ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi Canal afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER