La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Les coopératives agricoles...
https://player.vimeo.com/video/298543246?autoplay=1 Philippe-Gattet-Les-cooperatives-agricoles-a-l-horizon-2021-8144.jpg
19/12/201803:07

L’horizon semble s’éclaircir pour les coopératives agricoles. Pour la toute première fois en 5 ans, le chiffre d’affaires des sociétés coopératives a en effet progressé en 2018 selon les premières estimations de l’étude Xerfi France. Ce redressement fait suite à l’amélioration des cours des principales matières premières et à l’augmentation des volumes commercialisés. Autre fait marquant récent : la réforme du statut coopératif qui devrait être mise en œuvre par ordonnance dans le cadre de la loi Égalim. Cette réforme vise à une meilleure répartition de la valeur au sein des filières agroalimentaires ce qui devrait favoriser les coopératives agricoles… D’autres volets de cette loi risquent en revanche de les fragiliser…

Pour l’avenir, de nombreuses incertitudes planent. Primo, les coopératives restent sous la pression des groupes privés de l’industrie agroalimentaire mais aussi des géants de la distribution qui constituent peu à peu de super-centrales d’achat afin de réduire les coûts d’approvisionnement. Il s’agit par exemple d’Horizon (regroupant Auchan, Casino, Metro, Schiever), ou encore d’Envergure (rassemblant Carrefour, Système U, Provera). Secundo, les coopératives doivent s’adapter à la mutation de leur marché. Car les Français consomment moins, mais mieux ! Avec le foodbashing ou la médiatisation des scandales alimentaires, les consommateurs se tournent vers les produits bios, sains ou éthiques…

Dès lors, elles doivent non seulement renforcer leurs positions sur ces créneaux porteurs afin notamment d’assurer la croissance des revenus de leurs adhérents, mais aussi rééquilibrer les rapports de force avec l’aval. Pour cela elles activent plusieurs leviers. Certaines font le choix de se positionner davantage sur le très rentable marché du bio. Agrial vise pour sa part de porter sa production en agriculture biologique de 3% à 10% d'ici 2025. D’autres intègrent des activités de distribution alimentaire BtoC pour capter la marge de distribution. Quelques-unes mettent le cap à l’international, à l’instar d’InVivo, Agrial, Sodiaal, Vivescia ou Triskalia. Des stratégies de redéploiement sont également mises en œuvre. Souvent polyvalentes, c’est-à-dire diversifiées dans plusieurs filières de produits agricoles, les coopératives se « multispécialisent » en se focalisant sur un nombre plus restreint de filières tout en cherchant à atteindre une taille critique. C’est le cas par exemple d’Agrial qui a progressivement absorbé les coopératives Elle & Vire en 2011, Coralis en 2014 et Eurial en 2016 afin de se spécialiser dans les produits laitiers. Ces axes de croissance supposent néanmoins de recourir aux acquisitions de sociétés de droit privé et d’ouvrir le capital des groupes aux investisseurs. De quoi faire vaciller les fondements du modèle coopératif.


En savoir plus

Mots clés : IAADistributionAgroalimentaireB2CCoopératives agricoles Matières premièresRéformeConsommateur

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier