La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Les courtiers grossistes à...
https://player.vimeo.com/video/326542569?autoplay=1 Philippe-Gattet-Les-courtiers-grossistes-a-l-horizon-2021-306345483.jpg
22/05/201903:17

Les promesses de développement du métier de courtier grossiste d’assurance aiguisent les appétits. Affichant pour la plupart une croissance à deux chiffres, ces entreprises séduisent notamment les fonds d’investissement. Il faut dire que l’activité a bondi de 18% en 2018, après deux années déjà excellentes. Celle-ci est notamment soutenue par la dynamique de la santé/prévoyance, principal segment où sont positionnés les grossistes, ainsi que la très bonne tenue de l’assurance affinitaire. Ces vents porteurs aideront la profession à maintenir le cap de la croissance d’ici 2021 selon l’étude Xerfi France.


Les courtiers grossistes occupent aujourd’hui une place charnière dans la chaîne de valeur assurantielle en se chargeant du marketing, de la conception, distribution et gestion des contrats et sinistres. Composé d’une soixantaine d’acteurs, le secteur se révèle concurrentiel, notamment sur le segment de la santé/prévoyance. Toutefois, des grossistes détiennent une position très favorable. C’est le cas d’April qui totalise le tiers de l’activité. D’autres profitent d’une relative hégémonie sur des niches de marché, comme SPB, Assurant ou SFAM sur l’affinitaire. En parallèle, de nouveaux entrants émergent comme Wazari et Izeho. Ceux-là misent sur des modèles full digital ou des politiques tarifaires agressives. Mais c’est sur le terrain de la réglementation que l’environnement évolue le plus. Le RGPD, la DDA (la directive sur la distribution d’assurances) et Solvabilité II ont durci les règles du jeu dans le monde de l’assurance et accru les besoins d’accompagnement côté courtiers.


Ce durcissement réglementaire favorise les grossistes, considérés par les assureurs comme des interlocuteurs privilégiés pour fiabiliser les activités de délégation et sécuriser la chaîne de distribution. Les acteurs devront au passage repenser leur offre pour répondre aux exigences accrues des assureurs et de leurs clients. À ce titre, les partenariats avec les grands assisteurs serviront à se différencier des offres de base, inciter à la souscription et doper les ventes des réseaux d’apporteurs d’affaires. De nouveaux segments restent également à conquérir ou développer. C’est le cas de l’assurance affinitaire, de niches sous-exploitées comme l’assurance collaborative ou l’assurance animaux domestiques, ou encore du prometteur segment de l’assurance emprunteur. Pour lancer de nouvelles offres, les technologies du digital sont particulièrement précieuses, par exemple lorsqu’elles optimisent la gestion des parcours clients. En témoignent les multiples fonctionnalités offertes par les applications lancées par Alptis ou Solly Azar.


Finalement, courtiers grossistes et fonds d’investissement se sont bien trouvés, ces derniers épaulant des acteurs contraints de renouveler et digitaliser leur offre face à la menace de nouvelles formes de concurrence…


En savoir plus

Mots clés : Banque, finance, assuranceDigitalRèglementationSantéCourtiersPrévoyanceFonds d'investissement

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier