La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Les marchés de la biomasse...
https://player.vimeo.com/video/312682582?autoplay=1 Philippe-Gattet-Les-marches-de-la-biomasse-a-l-horizon-2023-306345194.jpg
05/03/201903:23

Les objectifs prévus par les pouvoirs publics pourront-ils être tenus ? Si les planètes n’ont pas toujours été alignées par le passé, le marché de la biomasse connaît une phase clairement ascendante depuis 2013-2014. Cette augmentation est portée par un parc de production plus grand et des rendements énergétiques plus élevés dans les unités existantes. Le potentiel de production d’énergie à partir de biomasse se révèle également élevé entre les aides financières renforcées, l’achèvement programmé de la construction d’une multitude d’installations et la meilleure mobilisation des ressources en bois et déchets organiques. Le cadre réglementaire s’avère aussi très favorable, avec par exemple le tri à la source des biodéchets et le tarif d’achat garanti pour les petites unités de méthanisation. Enfin, la fermeture possible des centrales à charbon devrait soutenir à terme cette filière en tant qu’alternative aux sources conventionnelles.

Mais ce tableau cache une évolution à plusieurs vitesses entre d’un côté la biomasse solide et la méthanisation et, de l’autre, la valorisation des déchets renouvelables. Par ailleurs, si la biomasse s’impose comme la première énergie verte dans les réseaux de chaleur, sa capacité à percer véritablement dans le mix électrique reste encore incertaine. Et les projets de méga-centrales biomasse inquiètent, comme en témoignent les déboires rencontrés par Uniper à Gardanne. Pas totalement structurée, la filière doit ainsi relever le défi de la compétitivité et atteindre une plus grande maturité technologique. Or, au moment où certains tarifs d’achat commencent à baisser, le nombre de projets en attente recule. Les purs exploitants sont en effet menacés sur l’obtention de contrats d’exploitation par des géants des services environnementaux Suez et Veolia, et des acteurs de l’énergie comme Dalkia ou Engie, qui interviennent sur l’ensemble de la chaîne de valeur - de la conception des sites de valorisation à la maintenance.

Charge donc aux acteurs de la filière d’améliorer les technologies pour réduire l’empreinte écologique et gagner en performance énergétique pour se démarquer. Face aux renouvelables, la biomasse a l’atout majeur de pouvoir être stockée, mais une meilleure mobilisation des ressources est nécessaire. Elle passe tant par la valorisation de nouveaux types de biomasse, comme les plantes invasives ou les micro-algues, que par une adaptation à l’approvisionnement local en bois, pour éviter de passer par l’importation qui réduit les gains écologiques. Dans de nombreux cas, les unités existantes peuvent envisager de se diversifier pour accroître les revenus, qu’il s’agisse de cogénération, d’injection, ou de compostage. Enfin, l’internationalisation est un facteur de croissance important, notamment sur les marchés asiatiques, où les leaders du marché français entendent déjà valoriser leur expertise. Vous l’aurez compris, si la biomasse profite indéniablement de la réduction à venir des énergies fossiles et nucléaire, elle doit encore faire ses preuves pour atteindre la maturité technologique et écologique.


En savoir plus

Mots clés : Energie / EnvironnementTechnologieEnergieEnergie verteBiomasseInternationalisation

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier