La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés Les marketplaces BtoC et leur...
https://player.vimeo.com/video/298543377?autoplay=1 Philippe-Gattet-Les-marketplaces-BtoC-et-leur-ecosysteme-8145.jpg
30/11/201803:15

Les marketplaces continuent de faire florès. Après avoir chamboulé le paysage du e-commerce français en une dizaine d’années seulement, elles sont à l’origine aujourd’hui de 30 % du volume d’affaires total des principaux commerçants en ligne, contre 9% en 2012. Et la tendance va continuer à en juger par le poids des places de marché en ligne à l’échelle mondiale, où elles génèrent déjà la moitié du chiffre d’affaires du e-commerce. Et pour cause : elles sont appréciées tant du côté des marques qui y voient un canal de vente supplémentaire efficace, que des cyberacheteurs dont les transactions annuelles progressent rapidement. Surtout, l’arrivée prochaine sur ce créneau de géants de l’économie numérique, en particulier de Facebook et Google, pourrait bien rebattre les cartes. Ces acteurs détiennent en effet une force de frappe quasi inégalable en termes d’audience ou de ressources financières et techniques ce qui pourrait bien ouvrir un nouveau cycle de croissance pour le marché des marketplaces BtoC.

 

Les cinq dernières années ont été marquées par de multiples créations de plateformes, notamment de la part d’acteurs brick & mortar tels que Conforama, Darty, Go Sport ou Nature & Découvertes. Ces marketplaces B2C évoluent de fait dans un contexte intensément concurrentiel, ce qui entraîne potentiellement deux conséquences principales : la hausse des coûts d’acquisition et de fidélisation des clients et la diminution des marges. Une situation d’autant plus difficile pour les acteurs que les géants de l’économie numérique, à l’instar de Facebook, Google ou Leboncoin, ont tour à tour accéléré leurs offensives vers le e-commerce en tant que tiers de confiance. Une menace tout aussi valable pour les grandes plateformes généralistes en place comme Amazon, Cdiscount ou eBay, auxquelles vient s’ajouter l’application Californienne Wish et ses produits à très bas prix livrés directement depuis des usines chinoises. Un acteur qui est déjà dans le top 10 des sites e-commerce les plus consultés en France.

 

Dans ce contexte, et face à l’extrême volatilité des cyberacheteurs et aux stratégies multihoming des vendeurs, plusieurs pistes s’offrent aux distributeurs désirant créer ou renforcer leurs marketplaces. Si les positions semblent difficilement contestables sur la plupart des marchés en ligne de biens, les jeux restent encore ouverts dans d’autres secteurs où Amazon n’a pas encore éteint la concurrence. Au point que d’autres acteurs spécialisés, pure players ou retailers traditionnels, pourraient être tentés de se lancer dans l’aventure. En outre, le renforcement des critères de sélection des vendeurs, et la création de plateformes associant la vente de produits et de services complémentaires, semblent des pistes pertinentes de différenciation. Car rappelons-le : la différenciation ainsi que la fidélisation s’imposent comme des enjeux cruciaux pour assurer le développement des marketplaces B2C. Reste à voir comment la cohabitation entre distributeurs spécialisés et géants du numérique va s’opérer.


En savoir plus

Mots clés : Economie numériqueDistributionE-commerceMarket placeBtoCAcheteurs

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier