La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Secteurs & marchés L'immobilier de logements en...
https://player.vimeo.com/video/254847317?autoplay=1 Philippe-Gattet-PGA-L-immobilier-de-logements-en-France-et-en-regions-7229.jpg
07/03/201803:02

2018 sera-t-elle l’année du retournement du marché immobilier après les excellentes performances enregistrées l’an passé ? Il faut dire que 2017 a été celle des records selon l’étude Xerfi France. D’abord, les ventes ont de nouveau augmenté : dans le neuf où on a tutoyé les niveaux de 2007 ; et surtout dans l’ancien où près de 1 million de logements ont changé de mains, c’est du jamais vu pour le marché français ! Autre signe que les moteurs ont tourné à plein régime : les prix, qui ont fortement progressé dans l’ancien, en hausse de 3,7% en moyenne au niveau national. On a d’ailleurs observé quelques poussées de fièvres comme à Paris (+7,4%), à Lyon (+6,9%) et à Bordeaux où les prix ont bondi de près de 10%, Bordeaux qui est désormais à 2h de TGV de Paris… En vérité, les moteurs de l’immobilier sont toujours les mêmes : conditions de financement exceptionnelles, en particulier entre la fin 2016 et le premier semestre 2017, importance des aides à la pierre pour l’accession à la propriété ou l’investissement. Surtout, la confiance des agents économiques est revenue.

 

Mais le vent ne serait-il pas en train de tourner ? Quelques enquêtes d’opinions réalisées fin 2017 montrent en tout cas que les rythmes de croissance seront difficiles à tenir. D’abord, aucun assouplissement des conditions d’octroi des crédits n’est à attendre des banques. Ce qui ne permettra pas de re-solvabiliser la demande. Gardons aussi à l’esprit que les taux d’intérêts sont à des niveaux planchers : en d’autres termes, la probabilité qu’ils se stabilisent ou remontent devient forte maintenant. D’ailleurs, les flux de crédits nouveaux commencent déjà à ralentir… En outre, l’opinion des promoteurs sur la demande de logements neufs et les perspectives de mises en chantier est redevenue négative en fin d’année, sur fond de performances commerciales décevantes au 3e trimestre 2017. Mais ce qui retient surtout l’attention c’est le changement d’approche de l’État vis-à-vis de l’immobilier. L’État qui veut réorienter l’épargne des Français vers les secteurs productifs avec la mise en place de l’impôt sur la fortune immobilière ; l’État qui a décidé de réduire son soutien aux bailleurs sociaux ; L’État qui souhaite construire plus et moins cher en privilégiant les simplifications administratives au détriment des aides financières directes.

 

Alors 2018 : année du retournement ou année de transition pour le marché immobilier ? Et quelles sont les perspectives pour 2019 ? Au-delà des projections réalisées par nos experts, l’étude Xerfi France a également décrypté les initiatives prises par les différentes professions pour rester dans la course et prendre le virage du numérique. Promoteurs, constructeurs de maisons individuelles mais aussi agences immobilières doivent en effet composer avec un environnement concurrentiel en pleine mutation avec l’arrivée des PropTech, ces start-up de l’immobilier, dont certaines pourraient les déstabiliser…



En savoir plus

Mots clés : Bâtiment / ConstructionInvestissementLogements immobiliersImmobilier Propriétaire

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier