La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL ECONOMIE Décryptage éco La faiblesse de...
https://player.vimeo.com/video/120871596?autoplay=1 Sabine-Grafe-La-faiblesse-de-l-investissement-menace-la-competitivite-174.jpg
26/07/201103:21

La faiblesse de l'investissement reste très préoccupante. Certains voudraient déceler un frémissement. Mais il s'agit de chiffres en trompe l'?il. Il suffit de regarder les données en niveau. Bien sûr, après la descente aux enfers de 2008 et 2009, le fond avait été atteint. Mais regardez cette courbe de plus près. On constate que le niveau de l'investissement était début 2011 inférieur de 9% à celui 2008 ! C'est un niveau très bas après deux années de passage à vide ! Mais il y a plus grave. Ces dépenses d'équipement ont surtout concerné le renouvellement du matériel trop usé ou obsolète. Il suffit pour s'en convaincre de suivre deux indicateurs. Regardons en premier le taux d'utilisation des capacités de production dans l'industrie. Que voit-on sur ce graphique ? On constate que la proportion de machines réellement utilisées n'est toujours pas revenue à la normale. Loin s'en faut ! Cela fait maintenant 37 mois. Oui plus de trois ans, que cet indicateur est en dessous de sa moyenne de long terme ! Mais regardez bien à droite du graphique : en juin, on est reparti à la baisse ! En clair, cela signifie que tout surplus de commandes peut être immédiatement satisfait avec le matériel en place. C'est d'autant plus inquiétant que les dépôts de bilans et les fermetures d'atelier ont déjà beaucoup fait baisser les capacités de production pendant la crise. Mais regardons également un autre chiffre très significatif. Il s'agit de l'évolution des mises en chantier de locaux industriels et d'entrepôts. La chute de la courbe pourrait se passer de commentaire ! On voit que les mises en chantier ont été divisées par deux entre 2008 et 2010. La chute est certes désormais enrayée. Mais la construction de locaux industriels reste en panne. La convergence de ces indicateurs démontre qu'il n'y a pas de vrai redémarrage de l'investissement. Or, on sait que pour passer à un investissement de capacité, deux facteurs doivent se conjuguer. D'abord, il faut un bon climat dans la gestion des affaires courantes. Ce n'est pas le cas. D'ailleurs, en Juillet, l'opinion des industriels sur leur production passée a chuté de 13 points ! Regardez aussi l'évolution de notre indicateur Xerfi-Risk : le risque de défaillances remonte en flèche. En avril et en mai, Xerfi-Risk n'était plus qu'à trois points de son pic d'avril 2010. On s'approche donc à nouveau des sommets atteints lors de la crise. Le second facteur, c'est la confiance dans le futur. Sur ce plan, c'est au contraire la plus grande prudence qui domine. Une conclusion s'impose. Les entreprises françaises ne préparent l'avenir. Ne pas investir, c'est perdre en compétitivité, donc perdre des parts de marché. La France est trop focalisée sur la grande purge des comptes publics, et sacrifie son avenir. Il faut d'urgence un plan d'action massif pour les entreprises qui investissent sur le territoire. 


En savoir plus
x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier