La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
IQSOG #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL STRATÉGIE & MANAGEMENT Stratégie & Management La face cachée des "bonnes"...
https://player.vimeo.com/video/386260473?autoplay=1 Adrien-de-Tricornot-La-face-cachee-des-bonnes-prepas-HEC-306346667.jpg
28/01/202006:51

La saison des classements des classes préparatoires aux écoles de commerce bat son plein comme chaque année au moment où les futurs bacheliers affûtent leurs choix d’orientation à l’approche de Parcoursup. Alors que L’Etudiant ou Challenges ont publiés leur palmarès, que peut-on retenir de l’édition 2020 ?


Prenons le cas des prépas aux écoles de commerce. Ces prépas sont souvent dites « prépas HEC » car elles mènent d’abord à la première école du classement, HEC donc, à laquelle accèdent 6% des élèves de prépas commerciales ECS, c’est-à-dire ouvertes aux bacheliers S. Le palmarès de L’Etudiant nous apprend que les trois meilleures prépas de France l’an dernier ont eu des taux de succès à l’entrée d’HEC s’élevant à 58,9% pour le lycée Sainte Geneviève de Versailles, un établissement sous contrat plus connu sous le nom de « Ginette », 54,5% en ce qui concerne le Lycée Louis le Grand et 48,8% Henri IV. Les résultats de ces très grands lycées n’ont rien pour surprendre.


Les prépas hors contrat se hissent dans le peloton de tête


Mais au fur que l’on regarde les différents tableaux des palmarès, leur prééminence semble pourtant contestée : si l’on élargit la focale, et que l’on parle des admissions dans les trois grandes écoles dites « parisiennes » et en réalité franciliennes – soit HEC, Essec et l’ESCP — la prépa privée Ipesup vient s’intercaler en deuxième position, derrière Henri IV et devant Ginette et Louis le Grand. Et surtout, en ajoutant les résultats des admissions aux trois écoles suivantes par ordre de prestige — c’est-à-dire en prenant en compte, outre HEC, Essec et l’ESCP, l’EM Lyon, l’Edhec et ENS Paris Saclay — soit le « Top 6 » des meilleures écoles selon L’Etudiant, ce sont alors trois prépas privées hors-contrat qui prennent les trois premières places du podium : Integrale, Ipesup et Prépa Commercia. Elles devancent Ginette, Louis Le Grand et Henri IV. Le classement de Challenges semble le confirmer, en mettant en avant un Top 6 un peu différent puisque la 6e école retenue n’est plus l’ENS Saclay mais Audencia. Son résultat est proche : Intégrale, Ipesup et Prépa Commercia s’adjugent les 1ère, 3e et 4e places même si Ginette parvient à figurer seconde.


Et si l’on regarde les résultats des élèves des prépas ECE, ouvertes aux bacheliers de série ES, la même tendance se dessine : Ipesup arrive première pour l’entrée à HEC, devant le lycée sous contrat Madeleine Daniélou de Rueil Malmaison, dit « Daniélou » et le parisien Saint Louis de Gonzague, plus connu sous le nom de « Franklin ». Le tiercé est le même pour le trio HEC-Essec-ESCP, si ce n’est que c’est Henri IV qui y pointe en troisième position. Et pour l’admission aux écoles du top 6 de L’Etudiant, c’est Prépa Commercia qui monte sur la troisième place du podium derrière Danielou, seconde, et Ipesup, première.


Des classements trompeurs


Bref, on pourrait être tenté de penser que l’accès aux meilleures écoles serait de plus en plus garanti, en France, par des prépas privées hors-contrat. Or ce résultat est largement contestable. La chercheure Clotilde Napp, spécialiste des mathématiques appliquées à la décision à l’université Paris-Dauphine, a mis en garde ces dernières années contre une lecture trompeuse de ces classements. En effet, les prépas privées présentent leurs élèves sous deux labels : Ipesup ou Prépacom, Intégrale ou Initiale, Prépa Commercia ou JA Formation. Bien entendu, les meilleurs élèves de ces groupes privés, les plus susceptibles de réussir aux concours, sont orientés vers la marque gagnante : celle qui figure en haut des classements. Et si l’on regarde la totalité de leurs résultats, l’image est un peu différente. Le classement réalisé par le site Major Prépa a fait ce travail : il montre que l’ensemble Ipésup-Prépacom se hisse en réalité à une honorable 5ème place du classement des prépas pour ses résultats à l’entrée du trio HEC-Essec et ESCP, derrière les lycées les plus réputés : Ginette, Henri IV, Daniélou et Louis le Grand. Tandis que Prépa Commercia/JA Formation n’apparaît qu’en 21ème position, et Intégrale-Initiale en 22ème.


Autre point à regarder et que précise Major Prépa : la proportion d’élèves qui « cubent », c’est-à-dire qui redoublent leur deuxième année pour obtenir de meilleurs résultats aux concours, et pas toujours dans la prépa qui les a formés initialement. Très faible à Ginette (3,3%), nul à Louis le Grand (0%) et modéré à Henri IV (9,5%), la part des élèves « cubes » atteint 45,9% chez Ipesup/Prepacom, 40,4% chez Commercia/ JA Formation et n’est pas communiquée chez Integrale-Initiale. Or si les « cubes » ont des bons résultats, cela tient aussi au premier lycée où ils ont commencé leur formation…et bien sûr à leur année supplémentaire de préparation.


Les grands lycées de Province bien placés


A lire ces classements si regardés et commentés, on est frappé par l’importance des grands lycées parisiens et de la couronne. Mais en regardant ces palmarès de plus près, on remarque aussi que les grands lycées publics ou sous contrat de Lyon figurent aussi dans le peloton de tête ou juste après : Sainte Marie (avec 57,3% d’admis aux trois écoles parisiennes HEC, Essec et ESCP), Les Chartreux (avec 34,8%) et Le Parc (avec 30,4%). Et que les grands lycées des grandes villes à Grenoble, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Rennes ou Marseille obtiennent globalement des bons résultats, même s’ils se classent derrière dans l’accès aux « meilleures «écoles » ». Pour autant, la place des prépas parisiennes et alentours est bien hypertrophiée pour accéder aux meilleures écoles.


Pour autant, on aurait aimé trouver dans ces magazines d’autres classements, moins biaisés par les astuces de la sélection à l’entrée, du renvoi en fin de première année, de la réorientation des élèves à moindre potentiel, des doubles prépas de deuxième année du privé — les meilleurs dans l’écurie d’excellence, les autres recasés dans une prépa aux objectifs moins ambitieux — sans compter la sélectivité de l’origine sociale des meilleurs prépas. On rêverait d’un classement de la vraie plus-value éducative pour accéder aux écoles d’élite, corrigé de tous les biais sociaux et astuces sélectives qui permettent à certaines prépas de pavoiser en haut de classement. Cela permettrait sans doute aux candidats de bien mieux choisir la prépa qui leur donnera vraiment le plus de chances d’accès à l’école de leur souhait.


En savoir plus

Mots clés : Enseignement formationHECClassementRésultatLycéeSélectivitéPrépas

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier