La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL STRATÉGIE & MANAGEMENT Stratégies et marchés Le marché de la construction...
https://player.vimeo.com/video/358251822?autoplay=1 Alexandre-Boulegue-Le-marche-de-la-construction-bois-a-l-horizon-2021-306346045.jpg
25/10/201903:11

La filière française de la construction bois est-elle sur le point de prendre son envol ? La hausse de 6% par an de son chiffre d’affaires entre 2016 et 2018 apparaît en tout cas encourageante. Surtout, les projets de grands immeubles en bois se multiplient et ce matériau gagne du terrain dans la construction de locaux artisanaux et industriels. En outre, avec l’entrée en vigueur de la réglementation environnementale RE 2020, qui fixe des plafonds en termes d’empreinte carbone pour les nouveaux bâtiments, le recours au bois sera encouragé. Le plan interministériel forêt-bois présenté en octobre 2018 prévoit ainsi que 10% des constructions des établissements publics d’aménagement (EPA) devront être en bois à partir de 2022.


Toutefois, les obstacles à l’essor de la construction bois restent encore nombreux. À commencer par un manque structurel de compétitivité-prix du bois vis-à-vis des autres matériaux en lien avec la difficile mobilisation de la matière première en France. À cela s’ajoute un problème de structuration du secteur et de taille optimale des acteurs. Parmi les 2 080 entreprises actives en France dans ce domaine, 60% d’entre elles sont des TPE de moins de 10 salariés. Une grande partie des intervenants ne disposent donc pas des moyens suffisants pour engager les investissements nécessaires à leur développement alors que les économies d’échelle sont fondamentales dans cette filière pour réduire les coûts de production et proposer une offre compétitive. Dernier point noir : la réduction de plusieurs dispositifs d’aides publiques et la raréfaction du foncier près des grandes métropoles qui pèsent sur la construction de logements.


Pour se développer, les acteurs s’implantent dans de nouvelles zones géographiques. En 2018, trois régions concentraient près de la moitié du chiffre d’affaires de la filière. À l’opposé, les Haut-de-France, l’Île-de-France et PACA ne représentaient que 8% de l’activité en 2018, alors que ces territoires comptaient pour près de 20% des constructions de logements individuels. Afin de pénétrer ces marchés, les opérateurs misent sur l’expansion de leur réseau d’agences. Le constructeur de maisons individuelles Ami bois a par exemple créé un réseau de franchises et récemment inauguré deux implantations en PACA et une dans le Nord. Le secteur doit aussi se démocratiser davantage, en visant notamment les segments d’entrée ou de milieu de gamme de la maison individuelle. Plusieurs acteurs ont ainsi récemment lancé des offres centrées sur les auto-constructeurs, comme Ghara qui propose une maison en kit à construire soi-même. Il s’agit aussi de poursuivre la diversification des activités en s’adressant aux segments du logement collectif et tertiaire aux forts potentiels de croissance. Mais cette démocratisation ne pourra se faire sans investir sur l’image de la construction bois et dépasser ce côté « rustique » qui peut encore lui coller à la peau.


En savoir plus

Mots clés : Bâtiment / ConstructionLogementInvestissementEnvironnementMatériaux

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier