La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
https://player.vimeo.com/video/331385274?autoplay=1 Alexandre-Boulegue-Les-defis-et-enjeux-strategiques-sur-le-marche-de-l-apres-vente-automobile-306345606.jpg
07/06/201903:08

D’importantes évolutions traversent l’après-vente automobile. Essor de la location auprès des particuliers (en LOA ou LLD), dispositifs connectés, motorisation électrique, place croissante des flottes dans le parc automobile français, digitalisation… Autant d’éléments qui modifient en profondeur les règles du jeu de ce marché. Face à un tel contexte, comment se dessine le paysage concurrentiel de demain ?


Hé bien selon l’étude Xerfi-Precepta, il faudra d’abord compter sur les réseaux constructeurs qui ont récemment fait leur retour en force après une phase compliquée entre 2006 et 2013 marquée par la libéralisation du marché. Ils ont ainsi repris des parts de marché. Mieux : ils détiennent sans doute les meilleurs atouts pour profiter des évolutions en cours. Car le bond des ventes de véhicules neufs en LOA et LLD les renforce logiquement, ces modes de financement auprès des particuliers s’accompagnant en général d’un contrat d’entretien. Ainsi, en 2018, près de 40% des véhicules neufs vendus à des particuliers ou entreprises étaient couverts par un contrat d’entretien, contre seulement 21% en 2012.


Dans l’entretien-réparation, la place croissante des plateformes de référencement et d’intermédiation telles Allogarage et Autobutler menacent d’affaiblir le lien direct entre les réparateurs et leurs clients. Impossible alors pour les acteurs historiques de ne pas réagir… Et ce sera sans doute en améliorant leur visibilité et leur offre de services (avec la prise de rendez-vous et le devis en ligne) que les enseignes d’entretien-réparation recréeront efficacement de la valeur. Dans la vente de pièces, la montée en puissance de pure players du web, comme Autodoc ou Allopneus, a précipité l’adoption d’un modèle omnicanal par les centres auto tout en attirant l’attention des négociants et des géants du e-commerce.


De fait, la compétition dans la vente en ligne entre dans une nouvelle phase. Après une première vague de rachats en 2015, 2018 a signé le retour des acquisitions majeures dans le secteur avec la reprise de 1001pneus par Cdiscount en octobre, puis avec le rachat d’Oscaro par Autodis Group en novembre. Ces pionniers indépendants n’avaient en effet plus les moyens de poursuivre leur développement malgré leur leadership. Avec ces opérations, l’ère des pionniers cède définitivement la place à des acteurs puissants, c’est-à-dire des grands groupes diversifiés ou des spécialistes appuyés par des géants. Toute l’attention se focalise maintenant sur les intentions des groupes du e-commerce, à commencer par Amazon. Ce dernier ne cache plus ses ambitions dans la vente de pièces autos. Et avec ses capacités logistiques exceptionnelles, Amazon dispose des moyens pour rapidement s’imposer face aux spécialistes de ce créneau et séduire la clientèle des garagistes...


En savoir plus

Mots clés : ServicesAutomobileE-commerceAmazonVéhicule LocationDigitalisation

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier