La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL STRATÉGIE & MANAGEMENT Stratégies et marchés Les enjeux et stratégies sur...
https://player.vimeo.com/video/326540050?autoplay=1 Alexandre-Boulegue-Les-enjeux-et-strategies-sur-le-marche-de-la-maison-connectee-306345480.jpg
23/04/201903:54

Le marché des équipements domotiques et des objets connectés pour l’habitat est en plein boom. Représentant un chiffre d’affaires total de 1,2 milliard d’euros en 2018, ce marché est en hausse de près de 50% sur un an selon l’étude Xerfi-Precepta. Les ventes ont entre autres été dopées par les avancées en matière de facilité d’utilisation, avec par exemple le contrôle par la voix, mais aussi les campagnes de communication des géants du numérique pour faire connaître les usages de la maison connectée. 11% des ménages français disposaient ainsi en 2018 d’au moins un appareil connecté, comme une alarme, une caméra, un thermostat, une ampoule ou une enceinte audio. Une part qui est appelée à progresser, puisque la maison connectée s’ouvre rapidement à un nouveau public moins technophile et plus grand public que la première vague d’utilisateurs.

Pour le moment, aucun opérateur n’est en mesure de fournir une offre de solutions clés en main eu égard à la très forte hétérogénéité des solutions de smart home. Malgré cette offre foisonnante, quatre catégories d’acteurs se distinguent. D’abord les fabricants de matériels électriques et d’automatismes comme Somfy, Nice ou Legrand. Acteurs historiques de la maison connectée, ils conçoivent et commercialisent depuis le milieu des années 1980 des box et équipements domotiques basés sur des protocoles de communication propriétaires. Face à eux, en concurrence frontale, les start-up des objets connectés comme Netatmo, Nest ou Ring et les acteurs de l’électronique grand public tels Samsung ou Netgear qui mettent à profit leur savoir-faire technologique et marketing pour proposer de nouveaux produits plug & play pour la maison intelligente. Les agrégateurs, eux, correspondent aux valeurs montantes du marché à l’instar d’Amazon, Google ou encore Iliad-Free. Ceux-là fournissent les outils physiques et numériques (box, applications mobiles ou enceintes connectées) qui rendent les différents équipements de la maison interconnectés et intelligents. Enfin, les prescripteurs. Ce sont les promoteurs, constructeurs, distributeurs, assureurs ou encore les énergéticiens. Précisons pour finir ce tour d’horizon des forces en présence que les acteurs historiques de la domotique avancent leur pion sur le marché de la maison connectée en réalisant des acquisitions ciblées de spécialistes. C’est le cas de Legrand qui a mis la main sur Netatmo et de Nice qui a repris Fibaro.

Face au durcissement de la concurrence et à la nécessité de se convertir à un marché de masse, les acteurs de la maison connectée investissent massivement en R&D et mettent en place des partenariats technologiques pour concevoir des solutions toujours plus innovantes qui répondent aux attentes des clients. À ce titre, l’intelligence artificielle est aujourd’hui au cœur des enjeux de la maison connectée. Elle permet de rendre les équipements interopérables et d’améliorer l’expérience-utilisateur en proposant des recommandations. L’ensemble de la filière travaille aussi à une plus grande interopérabilité des offres : développement par les fabricants d’équipements compatibles avec plusieurs protocoles, essor d’écosystèmes de connectivité, etc. De nouveaux modèles de revenus sont également expérimentés, je pense à l’abonnement donnant accès à des fonctions supplémentaires notamment dans le domaine de la sécurité et de la gestion de l’énergie. Enfin, la sécurisation des équipements et des protocoles devient l’affaire de tous les acteurs, quel que soit leur place sur la chaîne de valeur. Dans ce cadre, les prescripteurs jouent un rôle central pour rassurer les utilisateurs sur la confidentialité de données éminemment personnelles.


En savoir plus

Mots clés : Mutation digitaleBâtiment / ConstructionNumériqueObjets connectésR&DHabitation

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier