La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
RECEVEZ LES ÉMISSIONS
XERFI CANAL
GRATUITEMENT
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
ACCUEIL STRATÉGIE & MANAGEMENT Stratégies et marchés Les enjeux et stratégies sur...
https://player.vimeo.com/video/317426504?autoplay=1 Cathy-Alegria-Les-enjeux-et-strategies-sur-le-marche-du-snacking-306345284.jpg
01/03/201902:58

Tout semble porter le marché du snacking : accélération des rythmes de vie, métropolisation de l’emploi, innovations des industriels. Citons aussi les efforts des distributeurs pour valoriser l’expérience client dans les grandes surfaces et magasins de proximité avec l’implantation par exemple d’espaces de restauration. Au total, selon l’étude Xerfi-Precepta, le marché a bondi de 40% en valeur en GMS entre 2014 et 2018, soit bien plus que la plupart des autres segments de l’alimentaire. Un marché qui recouvre tous les produits adaptées à une pause repas rapide, pratique, ne nécessitant aucune préparation et en portions individuelles, pouvant être consommés pour certains en mode nomade. Des produits qui sont disponibles au sein des rayons traiteur frais en libre-service, épicerie et surgelés. Les clients deviennent cependant plus exigeants et s’orientent de plus en plus vers le bio, le végétarisme, le véganisme ou le flexitarisme. Des tendances qui incitent les acteurs de ce marché à s’adapter.


Reste que les alternatives au snacking en GMS se multiplient et que la concurrence ne cesse de s’intensifier. Les chaînes de restauration rapide surfent sur la tendance du fast casual tandis que les boulangeries et autres petits commerces de bouche valorisent leur savoir-faire artisanal sur le marché. Quant aux plateformes de livraison de repas et autres kits prêts-à-cuisiner, ils élargissent encore un peu plus le champ des possibles pour le consommateur. N’oublions pas non plus l’intensification de la concurrence entre les leaders du secteur comme Sodebo, Norac Foods, LDC et Fleury Michon. Une concurrence qui certes accentue l’effort d’innovation, mais qui renforce aussi la pression sur les prix et les marges.


Les industriels du snacking activent plusieurs leviers de croissance pour contrer ces multiples menaces concurrentielles. Citons l’extension et le renouvellement des offres qui reste une priorité pour profiter et entretenir le dynamisme du marché et se démarquer de la concurrence. Les mutations des comportements alimentaires poussent aussi les industriels du snacking sur le terrain du végétal et du bio, nous l’avons dit. Mais ce virage les confronte à de nouveaux défis, notamment en matière d’approvisionnements. Au-delà du bio, les marques multiplient les efforts de réassurance auprès des Français de plus en plus défiants vis-à-vis de l’industrie alimentaire. Je pense là aux campagnes de communication ou aux dispositifs de certification tels le Nutri-Score, la future étiquette de performance sociétale ou la mise en place d’une plateforme numérique de données sur les produits alimentaires. Enfin, les deux leaders du snacking, Sodebo et Norac Foods, se sont récemment diversifiés dans les kits repas prêts-à-cuisiner, un marché dynamique et développé par des start-up de la foodtech.


En savoir plus

Mots clés : DistributionIAAAlimentaireSnackingRestauration rapideRepas

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier