La revue audiovisuelle de l'économie, la stratégie et du management
CONNEXION
Newsletter #006A9E
économie #00aeef
stratégie & management #572475
business #C43031
Fenêtres ouvertes sur la gestion #F9BE13
secteurs

Secteurs

#1BB899
campus

Campus

#7030A0
chaînes partenaires

Partenaires

#BABEC4
Qui sommes-nous ?

QSN

#006A9E
https://player.vimeo.com/video/193041548?autoplay=1 Damien-Festor-DFE-La-ville-intelligente-5663.jpg
26/01/201703:19

Les premières pierres de la ville intelligente sont déjà posées. Des acteurs privés ou publics redoublent en effet d’efforts pour rendre la gestion des services de mobilité, d’énergie ou des déchets plus agile, plus performante et plus durable. Il faut dire que ce marché repose sur des fondations solides selon l’étude Precepta :
• d’abord, le cadre socio-politique lui est favorable. Les pouvoirs publics apparaissent très volontaires pour réduire les externalités négatives de nos villes et améliorer leur attractivité.
• Ensuite, l’essor des nouveaux usages liés au numérique entraînent dans leur sillage le développement de nouveaux modèles d’affaires innovants comme BlaBlaCar, Uber ou Drivy dans la mobilité, et qui au passage bousculent les entreprises traditionnelles.
• Autre moteur de la ville intelligente : le développement des innovations au niveau des capteurs, des batteries, des réseaux ou encore de l’analyse de données.

 

Pour autant, la ville intelligente est encore loin d’exprimer tout son potentiel. C’est que les technologies mises en place sont encore largement émergentes. En se focalisant sur les principales briques de la ville intelligente analysée dans l’étude Precepta, le segment de la mobilité apparaît comme la seule brique déjà « intelligente » c’est-à-dire en phase de « demand pull » comme vous pouvez le voir sur ce graphique. Je veux dire par là que c’est la demande qui joue un rôle déterminant dans l’innovation. En effet, l’offre de services de mobilité est foisonnante et globalement standardisée en zones urbaines, séduisant un nombre élevé et croissant d’utilisateurs. À tel point qu’aujourd’hui, les opérateurs doivent s’adapter aux besoins du marché. A contrario, les autres briques de la ville intelligente à savoir le bâtiment, les réseaux et la gestion des déchets sont en phase de « technology push ». En fait, ils s’apparentent à des marchés d’offres, dont le déterminant majeur est l’évolution technologique suscitée par une entreprise ou une organisation innovante.

 

Au niveau concurrentiel, la ville intelligente est avant tout « un écosystème d’écosystèmes d’entreprises ». On y trouve, en front office, des acteurs dits « applicatifs » qui maîtrisent la relation client (Veolia dans l’eau, Transdev dans la mobilité, Bouygues dans l’immobilier). Et en back office, on y trouve les « facilitateurs » qui fournissent des outils physiques et numériques aux acteurs applicatifs pour rendre la ville intelligente. Citons IBM, Microsoft, Google, les éditeurs de logiciels comme Dassault Systemes, les ESN comme Atos ou Capgemini ou encore les spécialistes de la donnée de la ville intelligente… Impossible pour autant de résumer le jeu concurrentiel entre applicatifs et facilitateurs à une simple intégration verticale des uns vers les autres. Selon notre expert, ils ont plutôt intérêt à coopérer, y compris avec des concurrents directs, à s’insérer dans les bons écosystèmes, et à y jouer un rôle moteur. Alors bien sûr ce dessein peut être contrarié : les grands groupes de l’IT pourraient faire main basse sur la ville intelligente ; les collectivités locales pourraient échouer à devenir les chefs d’orchestre d’une smart city alors même que ce marché a besoin d’une vision collective ; le foisonnement actuel de nouveaux usages pourrait également créer une fracture au sein des territoires.

 

Ces trois scenarios prospectifs ont été analysés par nos experts avec pour objectif de vous aider à mieux appréhender les futurs possibles de votre marché, pour stimuler votre réflexion et vous préparer à l’action. Ils sont à découvrir dans la nouvelle étude Precepta.

 

Damien Festor, La ville intelligente, une vidéo Precepta Stratégiques.


Mots clés : Economie numériqueEnergie / EnvironnementMarché SecteurEtude

x

CONNEXION

Pour poursuivre votre navigation, nous vous invitons à vous connecter à votre compte Xerfi Canal
Déjà utilisateur
Identifiant/email :
Mot de passe :
Rester connecté Mot de passe oublié?
Le couple email / mot de passe n'est pas valide  
 
x
Veuillez saisir l'adresse e-mail utilisée pour créer votre compte Xerfi Canal.
Email :
S'identifier